Archives du Conseil Communal - 2003

Retour aux archives (nouveau site)
Le rôle des conseillers ECOLO dans l'opposition a été fait de présence et de vigillance constante face à la majorité. Les tableaux qui suivent reprennent en résumé l'intilulé des motions et interpellations d'ECOLO au conseil communal au cours de l'année 2002.
Retour Conseil

1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007

23 janvier 2003

27 février 2003

27 mars 2003

29 avril 2003

22 mai 2003

26 juin 2003

8 juillet 2003

25 septembre 2003

23 octobre 2003

27 novembre 2003

16 décembre


(questions écrites)

2003

27 novembre 2003
1) Vols de nuit - bruit des avions: (interpellation de Denis Fierens) Le Bourgmestre a marqué son intérêt pour notre proposition mais il souhaite tout d'abord attendre les dernières décisions du ministre avant de reprendre publiquement position sur la question. Convenant avec nous que la question générale de la régulation du trafic aérien était du ressort des autorités européennes ou, à tout le moins d'un niveau supra-national, il s'est rallié au principe d'une réaction multiple (politique et populaire ) immédiate pour faire cesser les vols de nuits et cela, dès le dépôt des décisions ministérielles. Nous l'attendons donc au tournant d'ici une quinzaine de jours, un mois maximum, dates du dépôt annoncé des dites mesures. (voir aussi dossier local et dossier régional)

2) Village Culturel: un nouvel élément concernant le village culturel, à savoir l'inscription, dans les statuts de l'asbl, de la démission automatique des membres du collège en cas d'alternance au pouvoir. Le collège rejoint ici une de nos revendications avant toute adhésion à l'asbl. A suivre donc! (d'autres infos dans: dossier Village culturel)

3) A propos du tract du Vlaams Blok: (interpellation de Denis Fierens) malgré des réserves convenues (on ne parle pas du Vlaams Blok) mais peut-être dépassées ou partiellement dépassées quand on sait que le Parlement est le siège quotidien de discussions autour de la question du Vlaams Blok (projets de lois sur le vote des étrangers non-européens et sur la non attribution de subsides d'Etat aux partis dits liberticides ) discussions relatées tout aussi quotidiennement par toute la presse et quand on sait de surcroît que certains partis démocratiques flamands commencent à flirter avec le Vlaams Blok, il est peut-être temps de réfléchir à nouveau, même sur le plan communal, et de réexaminer la stratégie vis à vis de ce parti.

La proposition Ecolo a été soutenue par Michel Lemaire (CDh) et a été entérinée par le Bourgmestre qui a convenu que l'idée d'un petit groupe de travail devait être retenue. Nous attendons donc son initiative.

Haut de Page

23 octobre 2003
1) Ecolo veut un plan de Mobilité (interpellation de Denis FIERENS, chef de groupe Ecolo au Conseil). Ecolo ne cesse depuis des années de réclamer aux autorités communales un plan de mobilité qui s'inscrive dans un plan communal de développement. La majorité répond en distribuant une copie du fameux dossier de base auquel on ne croyait plus! Pour ce qui est du plan de mobilité, l'échevin Frankignoul prétend que celui-ci existe depuis des mois... (note: il s'agit d'un document connu qui reprend la liste des travaux prévus dans la commune. Cela n'a pour Ecolo, rien à voir avec un plan de mobilité!)
 
2) Création d'un service des créances alimentaires au sein du SPF Finances. Intervention de Ch Dransart. Celle-ci demande des explications sur le refus du collège de mettre à l'Ordre du jour une motion sur la création d'un service des créances alimentaires au sein du SPF Finances. Les communes et les CPAS sont tout à fait concernés par cette motion. Par ailleurs, en cas de report du Fonds, ce sont toujours les CPAS qui octroiront les aides relatives au non paiement des pensions alimentaires, avec les retards de remboursement du fédéral que l'on imagine. L'opérationnalité du Fonds soulagera donc la trésoreries communale mais dégagera également du temps à consacrer à d'autres objectifs sociaux (argumentation).
 
Le fait de citer nommément des membres du gouvernement gêne beaucoup le président. En fait trop ceci, pas assez cela… Sur proposition de l'Echevine Molenberg, après un vote, la motion "Fonds de Créances Alimentaires" est reportée au prochain conseil communal de novembre. Et cela dans la confusion la plus totale!
 
3) Stationnement autorisé sur les trottoirs de WSL? (interpellation de M-P Mathy, conseillère Ecolo). Un véhicule publicitaire (Red-Bull) a stationné depuis le samedi jusqu'au jeudi sans susciter la moindre réaction des autorités. Le Bourgmestre "va se renseigner"... (non ce n'est pas autorisé précisera-t-il!)
 
4) Le marché du Parvis: quelle comédie! (Intervention de France Libotte) Le jour de son ouverture, en septembre 2001, il comportait des échoppes s'étendant tout le long du parvis, d'un tronçon de Prekelinden à l'autre. Aujourd'hui, il est réduit à quelques marchands. Au conseil de ce 23 octobre, l'échevine a dit que tous les commerçants du quartier étaient enthousiastes. Info ou intox ? Posez-leur la question! Mais peut-être étaient-ce les nombreux commerces partis depuis 2001. Car le quartier change sans que la commune ne semble s'en préoccuper…
 
Note: de notre toute-boîte, il ressort que: (toute-boîte Ecolo)
1. la circulation et le stationnement sont sous-jacents à beaucoup de plaintes; ce sont essentiellement les riverains de la partie du parvis qui reste ouverte, le long de l'église, qui se plaignent des conducteurs (rares mais dangereux - d'autant qu'ils sont souvent furieux et roulent en conséquence) qui prennent cette rue à contre sens.
2. Le stationnement est peu évoqué.
3. 60% des réponses sont pour le maintien du marché, cela donne tort à l'échevine de ne pas s'activer plus!

5) Zones 30 et abords des écoles (intervention de Ch. Dransart). Lors du conseil communal du 22 mai dernier je demandais:

  • la mise en place de « zones 30 » suivant le concept «abords d'écoles».
  • la consultation des comités de quartiers, des enseignants et des directeurs d'école ainsi que des services communaux avant tout aménagement, par la région de Bxl Capitale, des voiries régionales situées à proximité des écoles et cela aux fins d'une meilleure sécurisation des abords des écoles;
  • d'avoir un calendrier des travaux.
  • la possibilité de disposer de statistiques concernant le nombre d'accidents impliquant des enfants sur le chemin ou aux abords des ecoles.
  • l'organisation, par la commune, de séances de sensibilisation des écoliers, des professeurs et des parents à la question de la sécurité aux abords des écoles.

Aujourd'hui l'échevin des travaux annonce la mise en place progressive de panneaux fluo mais… aucune consultation des personnes concernées par la sécurité des abords d'école n'est envisagée, aucune statistique ne nous a été fournie, par ailleurs le collège s'est engagé à poursuivre les séances de sensibilisation du type "formation annuelle des patrouilleurs scolaires", on pourrait envisager un apprentissage sur le terrain des écoliers cyclistes pour les encourager à privilégier le vélo comme moyen de déplacement dans la ville.

Les priorités à court terme d'Ecolo WSL en matière d'aménagement des abords d'écoles sont la mise en place effective et rapide de toute signalisation et information aux citoyens concernant les zones 30 installées aux abords de toutes les écoles de la commune et la sensibilisation spécifique des écoliers cyclistes liée à la mise en place d'un véritable plan de «ramassage scolaire à vélo».

6) Test de circulation autour de l'école du Sacré-coeur de Lindthout: (interpellation de Bernard Fincoeur). Ecolo souhaite connaître les démarches et les interlocuteurs que le collège a rencontrés avant d'expérimenter cette mise en boucle par sens unique.

  1. A part l'avis aux parents des élèves, quelle information a été donnée à la population locale avant le 15 septembre, date de la mise en place du dispositif provisoire?
  2. Le collège peut-il dévoiler l'ensemble de la campagne mobilité concernant cette école?
  3. Quelle a été le rôle du service information de la commune?

7) Politique urbanistique communale concenant les ateliers et arrière-maisons: (interpellation de Bernard Fincoeur). En feuilletant les annonces immobilières, je constate que l'on propose à la vente des espaces"atelier" comme logement de type "loft" (parvis St.Henri, George-Henri, Dries...). Après avoir consulté régulièrement le service urbanisme, je constate qu'il n'y a jamais d'autorisation officielle de réaffectation du bien!

Pourtant les agents immobiliers affirment sans réserve qu'ils vendent une habitation, soit après interrogation que c'est une simple formalité! Les prix de vente/achat correspondent aux prix des logements.

Après une longue période d'observation, je ne constate pas de mise à l'enquête publique correspondante aux ventes successives.

  • Quels moyens de contrôle le collège exerce t-il lors de ces ventes, lors de travaux, lors de l'inscription au registre de la population, lors des demandes de raccordement à l'électricité - gaz - eau - télédistribution...?
  • Lorsqu'une demande officielle est introduite, quelle est la politique urbanistique de la commune?
  • Le collège peut il nous commenter le résultat des commissions de concertation des dernières demandes?

8) Ouverture permanente jour et nuit du vieux cimetière communal: (interpellation de Bernard Fincoeur). Une peu esthétique planche de bois a été appliquée sur les grilles de notre ancien cimetière avenue du bon repos afin, je suppose,que l'on n'y pénètre pas facilement durant la nuit! Pourtant,par hasard,j'ai constaté début du mois de juillet vers 23 heures que la grille était ouverte malgré la présence d' une chaîne avec cadenas!

J'ai pu observer régulièrement cette ouverture nocturne durant les mois de vacances.

  • N'y a-t'il plus rien à protéger dans cet espace?
  • Même comme zone verte de repos, ce lieu n'est-il pas trop isolé que pour rester ouvert la nuit?
  • Le service communal ne veille-t'il pas à la fermeture en fin de jounée?
  • La police ne contrôle-t'elle pas ce genre de placette en recul pendant la nuit?
  • Quel est l'avenir de cet espace?
Haut de Page

25 septembre 2003
1) Dernier étape du débat politique dans le dossier du Village Culturel:
Création d'un organe de gestion l'asbl Village Culturel et invitation aux partis de l'opposition de rejoindre la majorité. Ceux-ci refusent d'embrayer: trop de questions non résolues subsistent sur la légalité du statut de cette asbl, le pacte culturel (ayant force de loi) ne semble pas respecté, le budget de fonctionnement est plus que sommaire...
Le projet: des changement importants sont intervenus dans le projet en faisant la part belle au privé et en reeduisant les espaces verts... (au rancart la belle maquette...)
Le calendrier: l'Entrepreneur Van Rymenant s'engage à livrer le VC le 1er janvier 2006 (une inauguration en perspective à la veille des élections communale de 2006?)
(note: les débats s'étant prolongés, les interpellations des partis de l'opposition ont été reportés au 23 octobre)
Le budget de construction: alors que la majorité prétendait en 2001 réaliser son projet avec 8,3 millions d'euros, le Bougmestre a confirmé qu'il en coutera près de 3 fois plus soit plus de 20 millions d'euros (dès le conseil du 25 octobre 2001, Ecolo annonçait que les 300 millions de FB étaient grossièrement sous-évalués, cela avait provoqué un coup de sang du maïeur et le huis clos!) (dossier Village culturel)
Et pourtant l'enjeu est de taille: une dépense somptuaire pour un lieu non désiré et non nécessaire: il en coûtera 500 euros soit 20.000 ex francs belges à chaque citoyen de WSL!
 
Cette aventure vaut-elle un endettement de la Commune pour 30 ans ainsi que nous l'a confirmé le bourgmestre?
Est-ce le meilleur investissement pour les habitants? quels autres investissements seront rendus impossibles par ce choix mégalomaniaque?
Haut de Page

8 juillet 2003 - Conseil extraordinaire

Relocalisation des pavillons récents des Chantiers du temps libre: aspects humains de la relocalisation du personnel suite au démontage des pavillons récents et de leurs nouvelles affectations (Intervention de Bernard Fincoeur). Ecolo demande au collège de revoir sa décision et de rechercher une autre solution, comme pour les scouts ou d'autres associations. Etait-il trop simple que les pavillons abritent provisoirement les mêmes activités sur leurs nouveaux lieux d'installation?

Ecolo souhaitait recevoir avant la séance le rapport du Comité de sécurité concernant

  • l'occupation par le personnel du Service culturel et de Wolu culture de vieux locaux évacués des Chantiers du temps libre pour toute la durée des travaux de la première phase de la construction du Village culturel.
  • ainsi que pour le restaurant communal , dont on nous rapporte que la qualité n'est pas acceptable; une pétition a été remise au Bourgmestre , mais sans effet à ce jour !

Les concierges sont relogés dans des appartements . Toutes les associations ont elles trouvé un refuge provisoire en attendant leur retour au Village?

Haut de Page

26 juin 2003
1) Dossier du projet de Village Culturel: demande urgente d'approbation d'une dépense pour le déménagement de divers bâtiments des Chantiers du Temps Libre. Sur insistance de l'opposition (pourquoi l'urgence?) le sujet est reporté au 8 juillet. (interpellation préparée par Bernard Fincoeur, conseiller Ecolo)
 
2) Année de la personne handicapée: succès pour l'interpellation de Denis Fierens, chef de groupe Ecolo - le conseil accueille favorablement la plupart des propositions!
Quelles sont les actions concrètes prises dans la commune? (texte): réponse de l'Echevine Sellier de Moranville: Nous avons étoffé certains agréments (?), accordé des subsides (dont 1 film pour sensibiliser le public), ajouté des petites activités (+ 1 excursion...), activités culturelles et mise à disposition du stade communal pour les Spécial Olympics.
 
Proposition de rabaissement des trottoirs (texte): Ecolo demande un plan à réaliser sur plusieurs années avec échéancier. Certains conseillers de la majorité ont alors trouvé que "la commune en fait beaucoup et assez en respectant la législation" (...!), le Bourgmestre "n'aime pas une date fixe". Plus positif, l'Echevin Frankignoul s'est engagé à revenir devant le conseil de novembre avec une estimation de coût pour un tel projet qui serait alors soumis au vote. Dont acte...
Amélioration de l'accès aux petites surfaces commerciales (texte): le conseil s'accorde sur une recommandation à faire par le service de l'urbanisme aux banques et commerces. L'Echevin va faire intégrer cette exigence au Règlement d'urbanisme (même pour des surfaces inférieures à 100m2).
 
Accès à la maison communale (texte): la sonnette d'appel est disponible pour une entrée de plain-pied mais l'ascenseur est trop petit pour une chaise à moteur et une chaise à main sera mise à disposition. La salle de spectacle dispose d'une entrée à niveau (avec ascenseur et toilette adaptée). Ces informations étant inconnues de la plupart, une information sera publiée dans le Wolu news.
 
Mise en ligne des enquêtes publiques (texte):
Cela vient d'être réalisé avec la dernière mise à jour du site communal (Woluwe1200-Avis d'enquêtes publiques) (on souhaiterait cependant + de lisibilité par une mise en page faisant appel à 1 table d'index en tête de page et à des hyperliens...ndwm)
 
Parking réservés (texte):
Il est rappellé que toute personne peut introduire une demande pour disposer d'un emplacement (s'adresser au collège...). Finalement, l'Echevin annonce que son service accueillera favorablement toute demande pour des parking supplémentaires dans les quartiers en fonction des manques signalés.
Haut de Page

22 mai 2003
1) Sécurité aux abords des écoles: interpellation de Chantal Dransart - Ecolo - UN DOSSIER PRIORITAIRE
Un nouvel arrêté royal, datant du 31 mai 2002, règle la limitation de la vitesse à 30 km/heure, et permet d'améliorer la sécurité routière aux abords immédiats d'écoles. Propositions pour WSL. (texte de l'interpellation)
 
Réponses de l'échevin D.Frankignoul:
1) Le projet est assez loin dans les décisions du collège, toutes les écoles sont concernées: les abords seront équipés du minimum vital (panneaux routiers, etc.) et en plus un panneau jaune fluo et carré avec deux enfants traversant. Ce panneau équipera tous les abords d'écoles.
2) la région a tenu compte des avis de la commune: à Sainte Jeanne de Chantal la région a effectué des modifications de la voirie; à Sint joseph school aussi,
3) Une concertation n'est pas prévue avec les comités de quartier.
4) La région assure un financement des travaux
 
Réponse du Bourgmestre G.Désir:
La commune n'a pas de statistiques, mais va demander à la police. GD est même étonné qu'il n'y ait pas plus d'accidents étant donné le comportement des automobilistes et piétons dans la circulation, principalement le comportement des parents aux abords d'écoles.
 
Réponse de Madame Louis (Echevine de l'enseignement):
1) Il y a une sensibilisation continue à la sécurité dans les écoles et le collège est motivé dans ce sens
2) Initiatives concrètes: des cyclobus pour les enfants et environ 60 patrouilleurs scolaires formés chaque année
Conclusion de Chantal Dransart:
Je suis consciente que bien souvent le danger vient des parents eux mêmes qui ont un comportement assez aberrant.
J'ai rappelé qu'il y a quelques années, il y avait eu une semaine de motivation dans les écoles, où l'on avait encouragé les enfants à venir à l'école à pied plutôt que d'être déposés en voiture par leurs parents.
Mais aussi que l'on peut améliorer la sécurité aux abords d'écoles avec des solutions pratiques: si l'on prend plus particulièrement une école, celle de Parc Malou en l'occurrence, les trottoirs de ce quartier y sont trop étroits et rue Maerkaert 2 voitures ne peuvent se croiser.
Juste un exemple de solution simple; pourquoi ne pas utiliser le parking de la Rotonde pour les voitures des parents qui pourraient alors amener leurs enfants à pied à l'école.

Le 16 juin, à la suite de cette interpellation, la locale écolo a mené une action de sensibilisation des parents à l'école Parc Malou. Des solutions ont été proposées et une expérimentation en septembre lors de la semaine de la mobilité. (page mobilité)

Haut de Page

29 avril 2003 (incomplet)
1) Système de stationnement payant par horodateurs
Le conseil communal a modifié ou complété certaines dispositions prises en la matière. Les habitants des quartiers visés par le stationnement payant peuvent recevoir une carte d'habitant, qu'ils résident en zone rouge, verte ou non équipée d'horodateurs.
 
Ecolo dénonce la privatisation du contrôle et de la perception de la redevance ainsi que la prééminence des seuls aspects financier et répressif de ce projet. Comme à Etterbeek, des auxiliaires communaux auraient pu appliquer progressivement une politique communale de mobilité combinant information, contrôle, dialogue et enfin… répression.

Autre problème: le nouveau règlement limite les zones contrôlées rouges, orange et vertes à des rues isolées et ne l'étend pas aux quartiers avoisinant ces rues. Les conducteurs vont envahir les rues voisines pour échapper à la redevance. Ecolo dénonce ce non-sens.

2) Opération Dring Dring - Soutien de la commune à l'organisation de la journée du mercredi 14 mai: à vélo à l'école- Interpellation (Marie-Pierre Mathy)

3) Huis clos- Question orale: Compétences scabinales (Denis Fierens)

Haut de Page

27 mars 2003
1) Mise en conformité des plaines de jeux communales
Le conseil va acquérir de nouveaux engins et de faire poser un revêtement de sécurité permettant la mise en conformité des 25 plaines de jeux communales. La même démarche sera effectuée dans les plaines de jeux des écoles et des crèches communales, pour un montant de 5.000 EUR.

2) Stade communal: de nouvelles clôtures seront posées également au stade communal, autour des terrains 1 et 4 et la dépense se montera à 110.000 EUR.

3) Nouvelle signalisation sera installée dans les parcs communaux. Il s'agit de panneaux d'information destinées à informer et responsabiliser les usagers, présenter les richesses du site concerné et faire connaître les infrastructures d'accueil. Ce projet resulte notamment de propositions présentées par des représentants Ecolo au conseil consultatif de l'environnement.

4) Begeleiding van slachtoffers van agressie - Assistance aux victimes d'agressions Proposition de Véronique Rosiers (Agalev) pour une aide supplémentaire aux personnes âgées. Celles-ci recevraient une aide pour remplacer les documents volés. En outre les documents issus par la commune le seraient gratuitement.

Begeleiding van slachtoffers van agressie

Na een eerste opvang door slachtoffer hulp staat een bejaarde van agressie er meestal alleen voor om de destolen dokumenten te vervangen. Daar waar hij-zij in normale omstandigheden reeds moite heeft met al deze administratieve rampsloop word het nog erger daar hij-zij onder shock staat en in vele gevallen angst heeft om op straat te komen.

Daarom stel ik voor:

1) Dat deze personen begeleiding zouden krijgen om de nodige dokumentente vervangen, als-ook een eventueel dokters bezoek. Ik had daarbij gedacht aan begeleiding van een gezinshelpsters.

2) Dat de gemeente voorziet in het gratis vervangen van een gestolen identiteitskaart. En dat niet vanwegehet financieele maar ook en vooral het psychologische aspekt zodat het slachtoffer niet het gevoel heeft dat hij of zij gestraft wordt daar waar de dader toch vrijuit gaat. Dat moet natuurlijk gebeuren in samenwerking met policie om misbruik te voorkomen.

Véronique Rosiers - Agalev

Haut de Page

27 février 2003
1) Motion de suppression des vols de nuit
Sur proposition de la majorité, le conseil a voté une motion relative à l'interdiction du survol de la Région de Bruxelles-Capitale. Quand on voit l'inertie de la majorité MR-PS au gouvernement régional bruxellois qui a refusé de soutenir l'action de la ministre fédérale Ecolo Isabelle Durant on se demande jusqu'où le double language ira ... pire, nul doute que les Ecolos seront rendu responsables des vols de nuit par nos édiles du MR: "...Contrairement aux attentes de la population bruxelloise, le Gouvernement fédéral est revenu sur les décisions prises précédemment...". (le texte intégral de ce morceau de choix) (dossier vols de nuit) (article Epinard)
2) Installation de range- vélos -Interpellation (Marie-Pierre Mathy) (texte non disponible)
3) Ramassage scolaire à vélo en 2003 - Interpellation (Marie-Pierre Mathy) (texte non disponible)
4) Politique cycliste- Projets communaux en 2003 - Interpellation (Marie-Pierre Mathy) (texte non disponible)
5) Carrefour av. J.F.Debecker- av. de la Chapelle - Problème de sécurité routière- Interpellation (France Wergifosse) (texte non disponible)
6) Handicap et Poseidon - Interpellation (Denis Denis Fierens) (texte non disponible)
7) Nuisances sonores aériennes - Interpellation (Denis Fierens) (texte non disponible)
Haut de Page

23 janvier 2003
1) Le projet du "Village Culturel" déraille?
Seul 1 promoteur a fait offre mais ne respecte pas le cahier des charges (sur les variantes obligatoires)! En fait les banques imposent des changements au cahier des charges et ce promoteur a donc "adapté" son offre, ce qui la rend illégale. (article du Soir 25/1/03)
Réponse de l'Echevin Frankignoul: les variantes ne sont plus obligatoire et le cahier des charges a été modifié. Cette prolongation n'entrainera pas de surcoût pour la commune.
 
La position d'Ecolo: Ecolo et l'opposition envisagent un recours contre la procédure et éventuellement des sanctions à l'encontre de l'auteur du projet (Culture et temps libre) qui a mis la commune dans cette situation. (dossier VC)
 
2) Budget 2003: Woluwe-Saint-Lambert s'endort… et perd 2.500.000 euros (100 millions FB)
Commentaire politique sur le budget communal 2003 : pour le groupe Ecolo-Agalev, Denis FIERENS (texte intégral)
Ecolo critique l'impuissance politique d'une majorité qui rejette la faute des difficultés budgétaires vers les autres niveaux de pouvoir alors que MR & FDF siègent et occupent la présidence au niveaux régional! (NB: Ecolo dans l'opposition à la région Bruxelloise).

Absence de véritable projet urbain: caractère lymphatique, voire routinier de la gestion des affaires publiques

Taxes: merci d'avoir suivi l'opposition en abandonnant la taxe sur les enseignes lumineuses et pour avoir fait bénéficier nos concitoyens d'une bonne suggestion d'Ecolo à savoir pris en charge les consommations d'eau en faveur des Vipo et des familles nombreuses. Mais pourquoi proposer de taxer un peu plus les écoles?

Les impôts et la population: WSL connaît la plus grosse perte de population de l'ensemble de la Région Bruxelloise. Pourquoi? par une absence de politique du logement dynamique et incitative. Prévoir 100.000 euros dans le secteur du logement est de l'inconscience politique face au problème. En réalité, il y a de plus en plus d'étrangers "aisés" qui ne payent pas d' impôts: qu'en est-il de l'enquête concernant la domiciliation réelle de nombreux habitants?
Budget "zone de police": la clé de répartition ajustée entre les trois communes de la zone paraît plus équitable que l'an passé.
 
L'aide sociale: le travail qui est réalisé au CPAS va dans le bon sens. Mais la charge nette de l'aide sociale par habitant reste une des 3 moins élevée des 19 communes et est en recul par rapport en 2001 ( 96,91 euros contre 113,75 euros). Alors pourquoi affirmer que les pauvres affluent dans notre commune pour profiter de cette manne. Comprenne qui peut.

Une commune dans sa Région: après un développement sur "WSL, commune pauvre" et sur la redistribution du Fonds régional bruxellois, on peut se poser la question du sens que cette majorité a de la solidarité au sein de l'espace régional? Quelle est sa contribution à la construction politique de notre Région?

Une politique culturelle toujours au rabais: depuis des années, la majorité a mis le paquet sur le sport. Gageons que ce choix politique a connu bien des retombées électorales!

Une perte de 2.500.000 euros: à cause de l'aveuglement et du sectarisme de certains FDF, WSL va perdre 2.500.000 euros tout au long de cette législature. Il s'agit de l'absence, chez nous, d'échevin(e) surnuméraire prévu par l'application des derniers accords politiques fédéraux. 80% des autres communes bruxelloises dont certaines en majorité MR-FDF y ont souscrit.

Ecolo ne votera pas le projet de budget. Tout simplement parce qu'il n'en contient pas... de projet!

Woluwe-Saint-Lambert s'endort…
 

* Illustration: d'après "Sleeping Beauty" - Margaret Evans Price - 1921

Haut de Page

Les questions écrites de nos conseillers au Collège:
  • Bernard Fincoeur (5 janvier 2003): Question écrite concernant 1 terrain communal d'intérieur d'ïlot av. P.Hymans, rue de l'Activité, chemin Verheyleweghen (arrière des nouveaux immeubles P.I.I.) (texte des questions)
  • Bernard Fincoeur (20 janvier 2003): Concerne : enquête publique "Shopping center - DEVIMO" , avis communiqué au Collège et aux membres de la Commission de Concertation (texte de l'avis)

 Haut de Page - Retour

conseil-2003.htm
Mise à jour: 29/1/2004