Echos des réunions du Conseil Communal - 2005
Retour aux archives (nouveau site)
Calendrier annuel
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007

20 janvier 2005

17 février

17 mars

28 avril

19 mai 2005

23 juin

25 août (spécial)

28 août (spécial)

7 septembre (spécial)

15 septembre

20 octobre

17 novembre

15 décembre




Pour consulter les comptes rendus des réunions du Conseil: http://www.woluwe1200.be/francais/news/Conseil.htm (ne sont repris ici que les points marquants et ou ceux pour lesquels les conseillers Ecolo sont intervenus).

Chantal Dransart
Fance Libotte
Marie-Pierre Mathy
Bernard Fincoeur
Martine Arnould
Véronique Rosiers Groen!
France Wergifosse

2005

15 décembre 2005

La majorité... en majorité grâce au CDF qui se recycle lors de la création de la liste 100% Woluwe: une alliance ultra conservatrice... le Bourgmestre se représentera et parle même de rempiler! (Le Soir du 23/12 où il s'épanche sur lui-même! Morceaux choisis: «Je suis un joueur, un baratineur, je ne sais pas de quoi demain sera fait. Certains me disent, flatteurs, que je ne fais pas mon âge»... Une des hypothèses pourrait être que je rempile pour deux ou trois ans...)

Pour rendre compte du dernier conseil communal de l'année, un peu d'humeur et un grain de sel sur les plaies de la majorité…

La sérénité des débats et la grande braderie des logements dits "moyens"

Pourquoi diable le Bourgmestre fait-il mettre 2 policiers en faction devant la salle du Conseil?

Pour calmer les "tifosi" de la majorité venus en nombre assister au Conseil et qui feront intempestivement la clape à chaque intervention d'un membre de la majorité, sans aucun rappel à l'ordre du Bourgmestre?
Lesquels "tifosi" applaudiront également sans le moindre discernement lorsque la majorité votera des deux mains le point relatif à la cession de 2 terrains communaux rue Théodore Decuyper et avenue Jacques Brel. Ce vote scellera le sort de 26 logements prétendûment "moyens" mais dont la base de prix est aussi élevée que celle des logements "libres" ailleurs dans la commune.
L'échevine répètera à l'envi que la commune a réalisé une belle plus-value sur la vente de ces 2 terrains. Les nombreux candidats au logement moyen apprécieront… très moyennement!

1) Valorisation de 2 terrains communaux: (du logement moyen de "haut de gamme") après avoir vainement tenté depuis 3 mois de faire passer ce projet fondamentalement mauvais pour la commune et ses habitants, le Bourgmestre parvient à ses fins. Une décision peu honorable: même ses nouveaux alliés, hier opposés à ce projet, votent pour après avoir émis des critiques sévères sur la gestion du dossier. (intervention de Martine Arnould)

2) Quartier Andromède: interpellation de suivi (Martine Arnould)

Le conseil a approuvé lors du CC du 17 février de cette année une convention pour l'exécution de travaux de sécurisation des logements sociaux. La convention portait entre autres sur un budget de 56209,40 euros attribué à l'Habitation Moderne pour la mise en place d'un réseau de caméras de surveillance dans les niveaux -1 et -2 des immeubles 2 à 82 avenue Andromède.

Dans la mesure où des voitures y ont déjà été incendiées à 2 reprises cette année et dans le souci des habitants de ce quartier, où en est l'installation de ces caméras et dans quelles conditions elles seront utilisées...interpellation - réponses du Bourmestre (confirmée par écrit)
 
3) Fonds d'intervention "inondations": le conseil a décidé de créer un fonds communal d'intervention pour les orages des 29 juin et 10 septembre afin de pouvoir octroyer aux sinistrés un prêt sans intérêt. Si Ecolo ne soutient une aide aux victimes des inondations, il est vital de s'attaquer au problème pour le résoudre et là, la majorité est ... le bec dans l'eau!
Ce ne sont pas les multiples tracts appelant à une reconnaissance par le fonds des calamités qui sont distribués par le député Maingain qui y contribueront! (dossier inondations)

4) Sécurité aux abords de l'école Princesse Paola: interpellation de Martine Arnould. Un arrêté royal d'avril 2004 imposait aux communes la mise en place de zones 30 aux abords de toutes les écoles pour le 1er septembre de cette année. Pourquoi aucune mention de zone 30 "abords d'école" ne signale la présence de l'école Princesse Paola à l'entrée du tronçon de la chaussée de Roodebeek? La réponse de l'échevin des travaux: CE N'EST PAS UNE ENTREE D'ECOLE (NI UNE SORTIE DU RESTE)! Cet endroit est dangereux donc le sécuriser donnerait un faux sentiment de sécurité aux piétons (et aux enfants) - donc on ne sécurisera pas!

Cette réponse surprenante est bien entendu inacceptable, on ne va pas attendre un accident pour agir!?
 
5) Village culturel "Megalobilis": et hop! 600.000 euros de plus! Quand vous faites construire, vous attendez que la maison soit sous toit pour évaluer un budget pour la cuisine et la salle de bains?
A Woluwe-Saint-Lambert, ça se passe pourtant comme ça…
Et donc, l'inauguration de Wolubilis (ex-Village Culturel) ayant lieu en mars 2006, on fait voter au conseil de décembre 2005 un budget de près de 600 000 euros pour équiper la scène, les loges, le foyer… Gouverner, c'est prévoir…
Mais c'est vrai qu'il s'agit moins ici de prévoir que de saucissonner les dépenses pour éviter d'avoir à présenter une addition trop salée au goût de l'électeur!
Haut de Page

17 novembre 2005

Conseil de transition: la liste CAP woluwe a été annoncée le 7 novembre et avant de passer à la discussion des points inscrits à l'ordre du jour, René Vande Maele annonce la création du Groupe Caron dont il sera le chef. Ensuite, Christine de Jamblinne de Meux (ex MR-MCC) déclare qu'elle rejoint le Groupe Caron à dater de ce jour (ce qui porte à 4 les défections au sein de la majorité!).

1) Système de gestion de contrôle du versage des gros décombres au dépôt communal: Ecolo vote contre la dépense de 25.000 euros (logiciel de gestion, serveur, 2 lecteurs et 8.000 cartes) qui nous semble beaucoup trop élevée pour un système de gestion transitoire. Ce système est trop cher! Intervention de C.Dransart: Quelle est la philosophie du dépôt communal? C'est justement d'y amener les encombrants plutôt que de retrouver ces déchets dans la rue, alors qu'importe la quantité que l'on y dépose par an! Par ailleurs, je voudrais rappeler à l'assemblée que Bruxelles-propreté vient à domicile collecter les déchets; 2 m3 tous les six mois cela fait quand même 4 m3 par an! Ce qui est quand même une belle quantité, lorsqu'on considère que les appareils électriques usagés sont repris par les commerçants et les déchets de construction par les entrepreneurs! Je pense qu'il faut mettre l'accent sur la collecte à domicile par Bruxelles-propreté et cela par le biais du Wolu-Info et du site internet communal, le répéter et répéter encore dans le journal communal... et taper sur le clou plusieurs fois par an! M. Frankignoul a rappelé que la publicité en est faite 1 fois par an dans le journal communal.

2) Budget 2006: Le budget 2006 ne sera peut-être pas prêt pour le Conseil de décembre (cf. budget de la zone police encore en discussion) et on nous demande de voter 4 douzièmes provisoires (de janvier à avril).

3) Valorisation de 2 terrains communaux: du logement moyen de "haut de gamme"!? Bardaf, c'est l'embardée pour l'échevine Nahum-Hasquin: lors du conseil, le bourgmestre a poursuivi sa tactique de retardement sous prétexte que de nombreuses questions devaient être éclaircies (voir point 2 du cc d'octobre). En fait, le collège MR-FDF comptait passer en force mais n'est plus en mesure de le faire suite à la perte de sa majorité! L'Echevine Hasquin elle, semble ne plus être autorisée à s'exprimer publiquement. Comme chacun a pu le constater toutes ses demandes de prise de parole ont été étouffées. Elle est responsable de la mauvaise gestion de ce dossier et le collège a pris conscience de cet état de fait. (voir page du dossier).

4) Remplacement des parois vitrées de la piscine: (intervention de Bernard Fincoeur) **Texte non communiqué**

5) Rénovation des toilettes au Pavillon Malou (18 000 ¤): Martine Arnould demande à l'échevin Frankignoul si un aménagement sanitaire a été prévu pour les personnes à mobilité réduite (ce qui n'apparaît pas dans le devis). Réponse négative de l'échevin qui trouve que c'est une remarque judicieuse et va inclure cet aménagement dans la réalisation des travaux. Détail piquant: le bourgmestre ajoute que ces aménagements sont maintenant obligatoires…

6) Rénovation du square Verheyleweghen: doublement du budget de rénovation car problèmes d'estimation du devis! Martine Arnould profite de ce point pour demander à l'échevin Frankignoul de reconsidérer l'inclusion d'un canisite à l'intérieur de ce jardin urbain dessiné par René Pechère, en proposant notamment l'entrée du parc de Roodebeek (puisqu'il s'y trouve déjà un enclos abritant les bennes poubelles de l'école Princesse Paola).

7) La situation du stationnement aux quartier des Floralies: (interpellation de Bernard Fincoeur). Nul ne l'ignore plus, la politique communale de stationnement est gérée d'une manière chaotique. Depuis un an un évènement nouveau est venu troubler encore davantage les personnes qui habitent aux abords du Wolu Shopping Center: le stationnement payant de celui-ci! Les questions posées, pourtant très précises, n'ont malheureusement rencontré que de vagues réponses connexes et évasives de la part de l'Echevin des travaux.

8) Poursuite des travaux de réaménagement des voiries aux Constellations: (interpellation de Martine Arnould). Lors du Conseil communal du 17 novembre, Ecolo a interpellé le Collège des Bourgmestre et Echevins à propos de la poursuite des aménagements de voirie avenue des Constellations. Cela a fait l'objet d'un tract distribué en décembre 2005 dans le quartier concerné. Pour rappel, elle avait déjà interpellé fin 2004 sur différents points relatifs à ces aménagements!

 

Haut de Page

20 octobre 2005

Conseil commencé avec 20 minutes de retard, la majorité attendant vainement l'arrivée de Philippe Dereppe, chef de groupe FDF, sans la présence duquel la majorité n'a plus la majorité...

1) Désignation d'un délégué de la commune à l'IBRA: la majorité propose Benoît Hachez, l'opposition propose René Vande Maele (indépendant "Caron"). Résultat: R. Vande Maele est élu avec 17 voix - 16 pour B. Hachez et un bulletin blanc (trop confiante, la majorité n'avait même pas prévu de bulletins de votes!).

2) Valorisation de 2 terrains communaux: la majorité décide de retirer ce point, ce qui est contesté par l'opposition qui veut discuter publiquement de ce dossier. L'échevine Nahum déclare de manière arrogante que le point est retiré et que le dossier sera représenté plus tard "à la virgule près"! Comprenne qui pourra… En fait, la majorité est très embarrassée par un dossier complexe qu'elle a très mal mené au détriment du logement moyen tant nécessaire dans la commune et une fois de plus, elle temporise au lieu de regarder la réalité en face.

3) Avis communal rendu sur le projet de mise à jour du RRU: (intervention de Martine Arnould). Le règlement communal d'urbanisme impose depuis le 29/08/88 des bassins d'orage pour les nouvelles constructions dont la surface imperméable est de plus de 300m2.

Dans le cadre de la procédure d'enquête publique régionale (8/9 au 7/10/2005) qui vise à imposer ce type de dispositifs de lutte contre les inondations, l'échevin propose la suppression de cette obligation: il n'y aurait aucun moyen de contrôle ni sur la gestion de ces bassins de retenue en domaine privé ni sur l'entretien de ces bassins. Il propose de créer un fonds qui serait alimenté par une redevance proportionnelle aux surfaces imperméables créées dans le cadre des permis d'urbanisme. Ce fonds permettrait de mettre sur pied "un ou des systèmes pour pallier les inondations".

Or, il ne propose rien de concret alors qu'il est notoire que toute solution doit consister à retenir temporairement les eaux de pluies à la source en cas d'averse violente! Au lieu de se consacrer à mettre en place les moyens de surveillance et de gestion, il s'apprête au contraire à aggraver durablement la situation pour les habitants victimes des inondations... tout cela 1 mois après les inondations catastrophiques de septembre 2005! (dossier inondations)

4) Dépôt des encombrants: introduction d'une carte permettant à chaque ménage de venir déposer des encombrants chaque premier samedi du mois au dépôt communal. Le Collège propose à chaque ménage de WSL de déposer ses encombrants à raison de 12 m3 max par an. Une carte délivrée gratuitement sera scannée à chaque passage au dépôt communal et les données relatives au dépôt seront encodées via un logiciel dans le système informatique de la commune. Ceci permettra de contrôler plus efficacement les volumes déposés. Bernard Fincoeur demande à l'échevin le coût de la mise en place de ce système. Pas de réponse précise car seulement au stade de l'appel d'offres.

5) Création d'un observatoire du stationnement: discussion de près de 2 heures sur la mise en place de cet observatoire. Le bourgmestre pérore sans fin après chaque prise de parole de l'opposition qui a demandé le report de la création du conseil consultatif et l'ajout de quelques clauses techniques dans le ROI de cet organe. Quid de l'expert, de la durée de sa mission, de ses émoluments? Rien non plus de ce côté. Beaucoup d'incertitudes subsistent sur les missions prioritaires et les conditions de fonctionnement de cet observatoire. Intervention de Martine Arnould:

Le point est finalement reporté et le sujet sera repris plus en détail en commissions réunies.

6) Extension de la carte d'habitant à toutes les zones bleues: en toute logique (cf. point précédent), Ecolo s'est abstenu sur ce vote ainsi que les 2 points suivants (Mise en zone bleue de l'avenue des Vaillants ainsi que du tronçon Roodebeek entre De Cuyper et Hymans) puisque nous demandons d'abord une analyse complète du plan de stationnement et la révision de celui-ci avant de voter quelque nouvelle mesure (ou mesurette) que ce soit. Une partie des conseillers Iris et PS se sont également abstenus sur le point de la carte d'habitant, ce qui n'a pas été le cas sur les 2 points de mise en zone bleue. Comprenne qui pourra…

7) Avantages divers accordés par le collège à ses propres membres: (interpellation de Bernard Fincoeur) **Texte non communiqué**

8) Politique de recrutement en remplacement des départs à la pension: (interpellation de Bernard Fincoeur) **Texte non communiqué**

Haut de Page

15 septembre 2005

 

1) Inondations: point inscrit en urgence par Bernard Fincoeur

  • chronologie des évènements qui ont lieu le samedi 10 septembre: Orage catastrophique le samedi 10 septembre. La woluwe est sortie de son lit à hauteur de la rue de la station à cause du débordement collecteur. Le collecteur Woluwe est saturé. Au tunnel Roodebeek, c'est le débordement du collecteur et de la Woluwe qui ont causé l'innondation notamment par le tunnel pour piétons (vers le shopping et la station de métro) parce que la Woluwe comporte à cet endroit une grille de protection (av Vandervelde) qui s'est colmatée par les débris qui s'y sont accumulés et ont fait barrage.
  • Remarques sur l'organisation et la coordination des secours: pourquoi les pompiers ont-ils déroulé leurs tuyaux sur plusieurs centaines de mètres pour déverser l'eau pompée dans le Struykbeek alors que le collecteur se trouvait pratiquement sous leurs pieds! Faute d'instructions, ils avaient pris cette option-là (visible pour eux). Résultat: cela revenait à  transporter l'eau pompée sur une plus longue distance que nécessaire (ce qui freine aussi le pompage), en rejetant par la même occasion toutes les boues dans le Struykbeek! L'ingénieur de garde au bassin d'orage n'a pu les convaincre de changer leur approche. Il y aura lieu d'améliorer la coordination/organisation des secours pour agir le plus efficacement possible. Nous n'oublions pas que les pompiers et les policiers ont fait du très bon boulot (en se mettant en danger dans le cas des automobilistes coincés dans le tunnel) mais on peut quand même mettre en évidence les problèmes de coordination.
  • Remarques sur les "solutions" préconisées par la majorité: le problème n'est PAS le réchauffement climatique mais bien l'urbanisation et l'imperméabilisation des sols (Val d'Or et compagnie). Nos opposants préfèrent se voiler la face et invoquer comme chaque année un orage "cinquantenaire". On ne veut pas faire ce qu'il faut pour désimperméabiliser les sols... Ex: Parc de Roodebeek (4 ha), urbanisation Val d'Or et toute la vallée depuis Boitsfort...

2) Construction d'un abri pour animaux dans l'animalerie du Parc de Roodebeek: Bernard Fincoeur s'étonne du montant des travaux, à savoir 25.000 euros pour l'abri (2 ânes) et le dispositif d'évacuation du purin. Montant approuvé (22 pour - 7 abstentions Ecolo)

3) Parc de Roodebeek -phase 4 des travaux d'aménagement- 100.000 euros: Martine Arnould signale à l'échevin des Travaux que certains choix d'aménagement devraient être revus à la lumière de ce qui s'est fait pour la phase 3 et l'échevin accepte d'entamer une nouvelle collaboration avec nos représentants au Conseil consultatif de l'Environnement.

4) Finalisation de la mise en place des SUL: interpellation de Martine Arnould sur l'état de la question de la mise en place des sens uniques limités pour cyclistes

  • finalisation de la mise en place: combien de tronçons ont été réalisés?
  • pourquoi ne pas avoir informé les riverains?
  • Ecolo souhaite un bilan "sécurité", si possible avant la fin de l'année;
  • à la lumière de ce bilan, nous devrions réxaminer le cas des tronçons exclus

5) Parvis Saint Henri: état déplorable de l'environnement du parvis, demande d'explications de Martine Arnould sur différents problèmes qui affectent l'environnement du parvis Saint Henri, à savoir:

  1. Les déjections canines
  2. Les poubelles publiques surchargées
  3. La statuette du petit bassin endommagée et le petit bassin lui-même devenu une poubelle
  4. La guirlande lumineuse sectionnée en 4 endroits
  5. Le panneau "pigeons"
  6. Les places de parking en épis sur le flanc gauche de l'église

... et les problèmes d'un tout autre ordre: jeunes-bruit-alcool

Quelle est la mission des patrouilles de police dans ce contexte particulier qui me semble relever de protection des mineurs puisqu'il y a consommation d'alcool sur la voie publique? Quelles mesures comptez-vous prendre par rapport à tous ces problèmes? (dossier St-Henri)

Haut de Page

7 septembre 2005 - Conseil extraordinaire convoqué par l'opposition

1) Plan START: interpellation de Bernard Fincoeur qui fustige l'attitude du Bourgmestre et de sa majorité (interpellation). Le Bourgmestre et les autorités de la de WSL n'ont pas pris leurs responsabilités envers la population:

  • en se contentant de faire un communiqué de presse de «gesticulation» critiquant uniquement les formes mais sans chercher à rencontrer les initiateurs de l'enquête pour obtenir une modification significative de l'approche suivie;
  • en ne communiquant pas efficacement vers la population; ils auraient pu assurer une traduction du document de base (en collaboration avec les autres communes) et organiser une large réunion d'explication pour en donner les enjeux.

Soit on refuse l'enquête pour des raisons réglementaires… soit on l'organise correctement!

2) Plan de stationnement - Analyse du rapport de l'expert: le point est éludé et sera discuté en octobre (il sera repris plus en détail en commissions réunies). Intervention de Martine Arnould

WSL menacée par des bombardiers?Dans le dernier Wolu info (pg 3), un article concernant l'étude de la région flamande sur le développement de Zaventem est illustré par ... un bombardier stratégique russe! On connaît les sentiments du FDF envers la Flandre mais tout de même...(photo) (source)

Haut de Page

29 août 2005 - Conseil extraordinaire convoqué par l'opposition... et boudé par le MR

Convoqué par l'opposition pour traiter en urgence de l'enquête du gouvernement flamand sur le plan START («Plan stratégique de reconversion et d'emploi pour l'aéroport de Zaventem»), nouveau boycott du Conseil par la "majorité", mais que leur arrive t-il?
Les politologues se perdent en conjectures sur les raisons profondes de cet état de fait. Mais quel sujet fâche ainsi le MR? Alors, luttes d'influences, querelles internes PRL / FDF?

A vous de juger: désinformation sur le site web du FDF...

Conseil reporté au 7/9: une fois encore, la majorité boycotte le conseil (en étant présente mais en restant hors de la salle du conseil!) et de fait le quorum n'a pas été atteint. La majorité à démontré par là son mépris total pour l'opposition en ne respectant pas son DROIT d'initiative.

Un cc en été pour la 1ère fois en 26 ans? Le bourgmestre se répand dans la presse en prétendant que c'est la 1ère fois en 26 ans que cela se produit. Faux! Le 8 juillet 2003 avait lieu un conseil consacré en urgence à la relocalisation des pavillons des Chantiers du temps libre. (voir page cc 2003)

Convocation du conseil: sur demande d'un tiers (12) des membres du cc (35), le Collège des Bourgmestre & Echevins EST TENU de le convoquer...(Règlement d'ordre intérieur du conseil, article 4 & Nouvelle loi communale, art 86) 

Pourquoi l'urgence? à l'origine de la convocation, l'enquête du gouvernement flamand sur le plan START (développement de Zaventem), un sujet qui ne devrait pourtant pas soulever de différences idéologiques au sein du cc (à moins que?...)
Haut de Page

25 août 2005 - Conseil extraordinaire convoqué par l'opposition

Convoqué par l'opposition pour traiter en urgence de l'enquête du gouvernement flamand sur le plan START (développement de Zaventem). La majorité boycotte le Conseil malgré l'inscription par ses représentants au collège de points supplémentaires... La presse titre "La plus grande confusion politique règne à WSL!"

Boycott du conseil:
3 échevines: Mme De Sellier, Louis, Peeters, Mme Laurent-Destrée (CPAS) ainsi que l'échevin Frankignoul surpris par notre photographe dans la salle du collège alors qu'ils sont attendus dans la salle du conseil... Eux et leurs collègues ne viendront pas et continueront à profiter du temps qui passe... Stérile l'opposition, devant une telle attitude?

1) Conseil reporté au 29/8: la majorité a préféré ne pas siéger et de fait le quorum n'a pas été atteint. Le conseil a été reporté au lundi 29/8. Parmi les sujets prévus figuraient également la politique de stationnement (suite à la publication du rapport du consultant engagé par la commune) et la construction de logements av J.Brel.
 
Pour sa part, la majorité a proposé à l'ordre du jour une discussion sur le rapport définitif du consultant et dans la foulée, la création officielle de l'observatoire du stationnement.
 
2) Le plan START
La consultation sur le plan Start, le plan flamand de développement socio-économique de l'aéroport de Bruxelles-National, est prolongée jusqu'au 15 septembre.
Outre quelques communes flamandes voisines de Zaventem, la population de 4 communes bruxelloises seulement est invitée à donner son avis sur un document de près de 50 pages, hautement technique et en néerlandais.
En 2025, la Flandre positionne l'aéroport de Zaventem comme l'un de ses principaux pôles économiques.
L'assouplissement des normes de bruit par l'alignement à la baisse des normes bruxelloises (normes moins sévères en Flandre) y figure mais le plan reste muet sur les effets négatifs d'une augmentation des vols (y compris la nuit) sur l'environnement et la santé des riverains.
Le document peut être consulté sur le site communal. Les habitants peuvent s'exprimer en répondant à un questionnaire.
 
3) Qu'en est-il du fameux rapport sur le stationnement?
Conçu en 3 parties, il a été remis au collège en décembre 2004! ...ce qui signifie que ce rapport:
1) ne plaît pas à la majorité
2) était en voie d'enterrement en règle!
Finalement, tous les conseillers ont reçu en dernière minute un document de synthèse daté du 10/8 (mais encore pourvu de nombreuses annotations manuscrites...)
Alors, précipitation ou réveil brutal d'une majorité en panne de solution pour résoudre les problèmes qu'elle a elle même causés et dont les habitants sont les victimes?
 
4) Pas de frais: que chacun se rassure, le conseil ne s'étant pas tenu, les conseillers de l'opposition ont bien entendu tous renoncé à leur jetton de présence! (ce qu'ils n'étaient pas obligés de faire...)
Haut de Page

23 juin 2005

1) Approbation du procès-verbal: il aura fallu plus d'une heure au Conseil communal pour finalement voter les modifications aux P.V. des Conseils communaux précédents. Le Bourgmestre a dû s'incliner face à une opposition majoritaire. Pourquoi les PV ne reflètent-ils pas les débats? (demandes de rectification de Bernard Fincoeur et Martine Arnould)
 
2) Village culturel: à propos des subsides pour le Village culturel (417 000 euros), l'opposition n'a pas voulu donner un blanc-seing à la majorité MR mais n'a pas voulu non plus bloquer la situation. C'est pourquoi l'opposition s'est abstenue, se réservant le droit de modifier sa position si la majorité MR ne tient pas ses promesses de fournir les éléments culturels, comptables et financiers réclamés (intervention de Bernard Fincoeur).

3) Bail commercial au village culturel: 9 commerces et horeca, pour une surface de 1500 m2. Le Collège MR choisit un monopole sans concurrence (le MR renoncerait-il au libéralisme?) et fait courir à la commune un danger financier extrême, notamment en cas de faillite du preneur de bail unique et préféré. Une fois de plus, Ecolo déplore l'absence de tout programme culturel basé sur la diversification, comme cela avait pourtant été promis par le Bourgmestre (encore une promesse non tenue). Où est à présent le centre convivial d'un tel village avec une exploitation monopolistique de 400 couverts (+250 en terrasse)? Et nous ne parlons pas ici des conditions extrêmement favorables consenties au preneur de bail: le loyer garantit 1.890 euros par mois à la commune pour l'ensemble des commerces, somme dérisoire s'il en est ! Vous avez dit amateurisme? (interventions de Bernard Fincoeur et Martine Arnould)

Pour faire passer son projet, le FDF a appellé à la rescousse un conseiller CD&V, Xavier Liénart (transfuge IRIS & ancien président du CD&V local) pour faire l'appoint lors d'un débat houleux où le Bourgmestre Désir et son groupe se sont retrouvés en minorité. Alors, jusqu'où iront-ils pour conserver le pouvoir?

On se rappelle que le 20/6, Olivier Maingain déclarait au Soir "... nous avons demandé à notre partenaire libéral de ne pas amener sur nos listes communes pour 2006 de candidats VLD" (càd flamands...)

4) Respect du public & canicule: jeudi soir, il aura fallu l'intervention de Chantal Dransart pour que le Collège consente à faire distribuer de l'eau fraîche au public alors que les conseillers étaient régulièrement réapprovisionnés... (plus de 30 degrés dans la salle!)

5) Carte de parking pour les habitants de WSL: le MR fait passer une proposition d'accès en zone bleue et verte pour tous les habitants de Woluwe-Saint-Lambert. Depuis des années, l'opposition ne cesse de faire des propositions tendant à favoriser la mobilité et le commerce local… mais sans beaucoup d'échos dans la majorité. A présent, le MR détricote son plan de circulation et SE TIRE UNE BALLE DANS LE PIED en devant renégocier le contrat d'exploitation avec la firme privée City Parking! (contrat dénoncé dès le début par l'opposition). Quel en sera l'impact financier?

Pour Ecolo et les autres partis de l'opposition, la situation actuelle et les tâtonnements en matière de parking démontrent une nouvelle fois la nécessité d'un plan communal de développement (P.C.D.) et d'un plan de mobilité, maintes fois demandés par l'opposition mais toujours renvoyés à plus tard par la majorité.

6) Citernes d'eau de pluie pour l'arrosage communal: (2x40 m3 pour 50.000 euros): Ecolo approuve la démarche MAIS: le dossier ne dit rien des besoins et se contente de décrire les travaux. La surface de collecte n'étant que de 370 m2, un simple calcul de robinet & de baignoire montre que la gestion des mois d'été permettra de n'utiliser que le quart environ de la capacité de ces citernes (surface de collecte insuffisante ou citerne surdimensionnée). Le bilan: 37.500 euros ne servent à rien! (mise à jour: initialement l'info était de 2x20m3, en réalité c'est encore pire puisque les citernes font 80m3 au total - info 2007)

7) BIG-BROTHER au stade communal: toujours grâce à l'appoint de son "nouveau" conseiller FDF (Flamand-Devenu-FDF), le Collège a voté un budget de 180.000 euros pour l'installation de 21 caméras de surveillance (17 fixes + 4 mobiles) AVEC CAPTATION DU SON! Un projet qui serait en infraction avec la loi sur la protection de la vie privée! (à suivre). On ne sait plus comment dépenser de l'argent à WSL!

8) Inauguration du futur Village Culturel: le Collège s'octroie une réserve de budget de 80.000 euros pour faire la fête lors de l'inauguration du VC! (...un parfum de dépense pré-électorale?)

Gabegie financière à WSL
 
L'opposition n'aura plus d'autre choix que de déposer un recours à la tutelle, suite à la gabegie financière orchestrée par la majorité MR.
  • On loue les services d'un observatoire de la mobilité qui ne rend pas de rapport;
  • On loue à un prix beaucoup trop faible des surfaces Horeca (200 euros par mois et par restaurant);
  • On a engagé 400.000 ¤ pour un plan communal de développement (P.C.D.) qui n'a toujours pas vu le jour.

Haut de Page

19 mai 2005

Une première: le collège MR-FDF était en minorité et l'opposition majoritaire (18 contre 17, soit 7 Ecolo, 2 CDH, 2 CDF, 3 CD&V, 2 PS, 2 indépendants ) a pu mettre en avant des positions responsables dans l'intérêt des habitants. C'est particulièrement le cas sur les questions budgétaires où le collège laisse aller les dépenses dans le sens d'un déficit qui pourrait s'aggraver si tous les projets de construction se réalisaient sans contrôle. Dans le cas de l'extension de la maison communale, il aurait été irresponsable de cautionner la manière dont le projet était géré, même si fondamentalement la réalisation peut avoir du sens.

1) Approbation du PV du CC d'avril 2005: Martine Arnould, conseillère Ecolo, demande que soit rectifié le point relatif à la dénomination de voirie du Village Culturel. Le PV mentionne que ce point est reporté sans en spécifier la raison alors que celui-ci a été reporté suite à la proposition faite en séance par Marie-Pierre Mathy de donner un nom de femme à cette artère. (voir détail)
D'autres points ont mis en lumière le rédaction cavalière de ce document qui ignore les interventions des conseillers d'opposition.

2) Nouveau conseiller: René Vande Maele, conseiller remplaçant J-M Peeters (MR), a prêté serment. Proche de D. Caron, dissidente de la liste du Bourgmestre, il fait basculer la majorité qui devient ... minorité!

3) Désignation de France Wergifosse comme commissaire à la CIBE: le candidat proposé par le Collège était Mr Hachez mais le groupe Ecolo a proposé la candidature de France Wergifosse, qui a été élue par 18 voix contre 17.
C'est la première fois en 27 ans qu'une proposition de cette nature faite par l'opposition l'emporte sur la majorité!

4) Rapport d'activités des associations: Martine Arnould met en évidence la pauvreté du contenu du rapport d'activité rendu par le Comité de Jumelage avec Maraba (sous l'égide de l'échevine Mme de Selliers de Moranville). L'Echevine a promis des précisions qui devraient se trouver dans le rapport annuel de l'association. (le texte de son intervention)

5) Travaux de rénovation du Castel: (façades, châssis et toiture): Bernard Fincoeur interroge l'échevin Frankignoul sur les nouveaux travaux à effectuer au bâtiment et au coût de ceux-ci (55.000 euros). La note s'allonge...

6) Réaménagement de la plaine de jeux des Iles d'Or: les conseillers Ecolo interrogent l'Echevin Frankignoul sur la conformité des jeux (jeux eux-mêmes, aménagement périphérique de sécurité et hygiène) (un article de Test-Achat) comportait une critique sur une plaine de jeux de WSL). L'Echevin a assuré que tout serait fait en conformité.

7) Raccordement à la distribution d'eau et pose de systèmes d'arrosage automatique pour divers rond-points: les conseillers Ecolo interrogent l'échevin Frankignoul sur la pertinence de ces installations. Réponses peu convaincantes. Le parti pris esthétique de notre Echevin a un coût certain.

8) Plan triennal d'investissement 2004-2006: les subsides régionaux initialement affectés aux travaux de réaménagement du square de Meudon sont, par des raisons d'échéance calendrier, affectés aux travaux de réaménagement de voirie de la rue Théodore De Cuyper et de la rue Mélard.
Nous voila rassurés: le réaménagement du square de Meudon aura bien lieu mais les travaux ne débuteront qu'en août (au lieu de mai).
 
9) Plan particulier d'aménagement du sol n° 14 bis (Roodebeek / Dries): le groupe Ecolo vote contre car les autorités communales n'ont pas suffisamment pris en compte les remarques des riverains concernant le parking et les nuisances déjà importantes suite aux installations de l'Ibra rue Dries. (voir l'analyse d'écolo).
 
10) Disparition d'un emplacement pour PMR avenue du Roi-Chevalier: interpellation de Chantal Dransart (le texte de son interpellation). Il n'y a pas assez d'efforts pour tenir en état les aménagements destinés à cette catégorie d'usagers.
 
11) Non-publicité de la réunion d'information organisée à la fin de l'enquête publique relative à l'extension de l'hôtel communal: interpellation de Martine Arnould (le texte de son interpellation). L'ex-majorité prise à son propre piège... invite quasi-exclusivement les mécontents et s'étonne de la réaction négative face à son projet.
 
Vue d'artiste depuis l'avenue des Vaillants

12) Espace prévention et sécurité avenue Andromède: interpellation de Martine Arnould (le texte de son interpellation).
Un quartier négligé, le droit à la sécurité bafoué et un immobilisme coupable: "si vous avez une bonne idée donnez la moi" dixit le Bourgmestre! (mais qui est au pouvoir dans notre commune???)

Ni le Bourgmestre, fataliste, ni les 3 échevines concernées (Jeunesse, Classes moyennes, Affaires sociales), ni les administrateurs de l'Habitation Moderne (qui eux mêmes siègent dans les rangs du FDF-MR au conseil) ne semblent capables d'apporter une réponse adéquate au problème soulevé. La longue litanie des explications (= excuses) ou projets peu clairs pour les jeunes (les petits? les grands?), l'absence de moyens d'encadrement et de volonté de comprendre les besoins du quartier ne laissent planer aucun doute sur l'immobilisme qui caractérise la politique de l'ex-majorité MR dans ce dossier.
Choquant: la mise en cause en pleine séance publique du conseil par 2 conseillers de l'ex-majorité, des propriétaires de la librairie qui "auraient fait de mauvais choix de gestion". Ces 2 conseillers: M. Dereppe (chef de groupe FDF) et M. Vanderwaeren (MR) sont administrateurs de l'Habitation Moderne.

(note: les interventions mettant en cause des personnes doivent toujours être faites en huis-clos)

13) SCANDALE, Privatisation de l'espace public à la place JB Degrooff: interpellation de Bernard Fincoeur (le texte de son interpellation).

Nous avons ici mis le doigt sur ce qu'il faut bien appeller un scandale! Dans sa réponse embarassée, l'Echevin a précisé qu'il s'agissait d'un contrat annuel mais non d'une concession. Le commerçant paierait 93 euros par an pour 35m2 d'espace public soit 2,65 euros/m2. Or, le montant de la taxe est de 16 euros par m2, soit un trop peu perçu de 467 euros par an (2335 euros depuis environ 5 ans). Oui, il y a bien un problème dans la gestion de nos finances communales si tout est à l'avenant!

nb: depuis (12/2/2007) nous avons appris qu'il s'agissait de 55m2.

L'Echevin s'est engagé à faire une investigation, dont acte!

14) Demande de retrait du projet d'extension de la maison communale: proposition faite au nom de tous les conseillers de l'opposition par Bernard Fincoeur (Ecolo), Michel Decoster (PS), Michel lemaire (CDH) et Pierre de Maere d'Aertrycke (CDF) (cf. le texte de leur proposition). Raison principale: un flou budgétaire ahurissant où l'on a vu l'Echevin Frankignoul et une Echevine se contredire sur le financement (L'Echevin parle de vendre des propriétés communales qui seraient libérées, l'Echevine Hasquin-Nahum témoigne que le sujet n'a jamais été discuté en collège!). Après un échange d'argumentation épique, émaillé d'une suspension de séance, le collège se résigne à accepter un vote et ... surprise... le Bourgmestre et l'Echevin Frankignoul votent pour le retrait avec la nouvelle majorité d'opposition tandis que le reste du collège vote contre le retrait du projet! comprenne qui pourra la stratégie de cette ex-majorité à la dérive!

Lors des débats on aura admiré l'élégance raffinée avec laquelle notre échevine des sports (le pugilat peut être?) s'est adressée à sa voisine du collège située un rang plus bas. Ambiance!

(cet incident s'est produit quand l'Echevine D. Caron s'est exprimée sur le budget pour apporter son appui aux partis de l'opposition. Mme Peeters n'a pas jugé convenable de s'excuser après son débordement devant plus de 60 personnes, conseillers et public présent au conseil)

L'opposition unanime réclame:

  • une analyse détaillée des coûts de l'extension (investissement)
  • une justification des options prises (utilisation de l'espace, affectation...)
  • un calcul précis du mode de financement (cession d'immeubles?)...
  • une projection de l'évolution des coûts avant/après
et...

Une projection financière sur 5 ans reprenant tous les investissements en cours (Home gériatrique, école Parc Malou, Village Culturel, extension de la Maison Communale) et une projection des frais d'équipements et de fonctionnement.

Haut de Page

28 avril 2005

1) Rapport Majorité/opposition: suite à la démission de J-M Peeters (pour cause de déménagement), le suppléant en ordre utile, René Vandemaele, conseiller remplaçant, ne s'est pas encore présenté au CC. Dans l'intervalle, la "majorité" temporise... Le 28/4 l'occasion fut belle pour l'opposition de vérifier si le Bourgmestre Désir disposait toujours de la majorité. En effet, le Collège avait pris soin de ne proposer que des points qui, à priori, ne pouvaient que rencontrer l'unanimité à l'occasion des votes. Mais c'était sans compter sur un grain de sable qui faillit tout remettre en question: le point numéro 3,  intitulé «Village Culturel: dénomination de voirie».

2) Village Culturel - Dénomination de voirie et espace public: proposition du Collège pour baptiser la voirie en arc de cercle "rue henri Thiébaut" et "Place du temps Libre" pour l'agora.

Le Collège proposait de donner pour nom à la rue nouvellement créée tout autour du futur Village Culturel tellement décrié par l'opposition pour son côté pharaonique, celui d'un illustre inconnu, qui a pour seul mérite le fait d'être un artiste qui a séjourné quelque temps à WSL. ECOLO, par la voix de Marie-Pierre Mathy, Conseillère Communale, a exprimé le souhait qu'à tout le moins on attribue un nom de femme à cette voirie, ne fût-ce que pour compenser l'immense déficit qui existe par rapport aux hommes: plus de 97% des noms de personnes de la voirie de notre commune sont des noms d'homme! Après un premier refus du bourgmestre pour raisons urgentes de problèmes d'adressage (!) et après un débat nourri, le bourgmestre décide de reporter le point en commission générale où les conseillers seront invités à faire des propositions. Ecolo ne manquera pas de mettre en avant des femmes remarquables (à suivre!)

Un nom de femme pour la voirie du Village Culturel:

l'opposition à repoussé la proposition du collège pour un illustre inconnu et Marie-Pierre Mathy, conseillère Ecolo, a proposé de choisir un nom de femme. Ceux-ci représentent en effet moins de 3% des noms de rues à WSL!

Voici 3 propositions extraites du livre "Histoire de WSL" édit. 1991:

  • Gabrielle Canivet (1867-1942) épouse de C.Montald et elle-même artiste de talent
  • Adeline Drumeaux (1881-1959) Artiste ayant fréquenté les bords de la Woluwe...
  • Marie Lesieur (dite Lesueur - 1799-1890), danseuse étoile du théâtre de la Monnaie. Avec son époux Pierre-Louis Van Gobbelschroy, elle habita & transforma le parc Malou en un cadre grandiose... (illustration)
Marie Lesieur
... et notre maître choix: INGRID BETANCOURT, emprisonnée depuis + de 1000 jours, citoyenne d'honneur de notre commune depuis le 25/4/02.
(communiqué)

3) Commémoration du 8 mai 1945 et inauguration de l'oeuvre d'art qui sera placée Square du 8 Mai 1945: l'opposition a émis de nombreuses questions concernant la manière dont a été choisi l'artiste (inconnu jusqu'ici) ainsi que le coût de l'oeuvre d'art (68 000 euros).

4) Complexe sportif Poseidon - Remplacement des parois vitrées de la piscine: le conseiller Ecolo, Bernard Fincoeur, a demandé pourquoi le Collège n'avait pas profité de cette rénovation pour faire installer des capteurs solaires et pourquoi aucune mention relative au chômage technique n'apparaît dans le cahier des charges. Il a également demandé si une période de fermeture de la piscine a déjà été spécifiée et préconisé pour sa part la fermeture pendant les périodes scolaires pour garantir l'accès pendant les vacances scolaires. selon l'échevine Peeters, les travaux auront probablement lieu en janvier 2006.

5) Etat des lieux de la voirie avenue Jean Monnet et environs: (interpellation Bernard Fincoeur). Depuis la réalisation de la rue Monnet, les trottoirs et la chaussée se dégradent progressivement suite à des tassement de terrain et au passage du charroi. L'avenue de Calabre se dégrade également, la nouvelle avenue de la Nielle (pas encore rétrocédée) sera fatalement abîmée.

  • Existe-t-il un état des lieux avant travaux et à quel chantier attribuer les dégradations successives?
  • Pourquoi n'a-t-on pas prévu la finalisation de l'aménagement de ces voiries après l'aboutissement des dernières constructions?
  • La commune dispose de 2 surveillants communaux. Quel est leur rôle dans ce contexte?
  • Si les clauses techniques imposées sont identiques pour les entrepreneurs au service de la commune et ceux qui assurent la réalisation de ces programmes immobiliers, pourquoi de tels défauts?

Selon l'Echevin c'est le dégazage qui serait en cause (!). Pour mémoire, Ecolo conteste depuis l'origine ces projets immobiliers sur le site d'une ancienne décharge (dossier Val d'Or).

6) Pour un agrandissement de la zone verte du Val d'Or?: (interpellation de Bernard Fincoeur). Le défrichage, excepté quelques grands arbres, et le nivellement d'un grand terrain à bâtir (sans avis d'enquête publique) dans l'extrême sud du Val d'Or - à l'angle du chemin des Deux Maisons à hauteur de l'église de la Sainte Famille - a soulevé l'émoi des riverains et des défenseurs de la nature. Pour quoi ne pas convertir cet ancien PPAS pour pour augmenter la surface protégée? La place n'apporte rien.

Selon l'Echevin Frankignoul il s'agirait du PPAS 7 (et non du PPAS 60) et en outre, la zone de retrait prévue à l'origine ne peut être supprimée. Ce ne serait ni une place ni un parking!? Quant à la parcelle, elle sera clôturée...

Haut de Page

17 mars 2005

1) Mise au vote en urgence: (intervention de France Libotte). Le Bourgmestre a demandé au Conseil de mettre en urgence à l'ordre du jour une autorisation d'ester en justice. Il est à noter que pour mettre ce point à l'ordre du jour, il faut, selon l'art. 97 de la Nouvelle Loi Communale, une majorité des 2/3 du Conseil. L'opposition n'a cependant pas donné son accord à cette demande que nous avons considérée comme résultant d'une erreur de gestion de la commune.
 
Je m'explique: il s'agit ici pour le Collège d'obtenir du Conseil une autorisation d'ester en justice, plus précisément de porter un pourvoi en cassation. Nous savons tous que les délais pour ce genre d'action sont toujours courts... mais aussi bien connus! En l'espèce, la commune disposait de 3 mois après la signification de l'arrêt de la Cour d'Appel pour prendre une décision. Or l'arrêt en question a été rendu en septembre 2004 et signifié en décembre 2004. Donc, depuis octobre, le Collège a pu se pencher sur ce dossier et il sait depuis décembre qu'il devra obtenir, s'il décide d'aller en Cassation, une autorisation du Conseil avant la fin mars. Que l'avocat spécial de la Cour de Cassation n'ait rendu son avis que 4 jours avant le Conseil n'y change rien: le point devait être prévu à l'ordre du jour, quitte à être retiré si l'avis de l'avocat se révélait négatif.

Je rappelle enfin que l'art. 97 de la Nouvelle Loi Communale ne prévoit d'insérer des points en urgence qu'en cas de danger: si la saleuse était tombée en panne en plein mois de janvier, tout le monde aurait accepté d'insérer à l'ordre du jour une décision de réparation!

France Libotte - Conseillère communale

2) Démission de Jean-Marie Peters qui quitte WSL: il sera remplacé par 1 suppléant FDF "tendance CARON". De l'animation en perspective!
 
3) Règlement de police concernant le stationnement rue de Linthout à la demande d'Etterbeek: mise en place de chicanes et échange des cartes de riverains pour Etterbeek / Schaerbeek / WSL sur ce tronçon. Vote positif d'Ecolo

4) Changement de dénomation de la Place de Mai: vu l'opposition des riverains au changement de dénomination (cf. cartes de visite, papier à en-tête etc…), la pelouse centrale recevra la dénomination de "Square du 8 mai 1945", ce qui permettra aux riverains de conserver leur adresse actuelle. Une stèle sera érigée sur la pelouse, qui deviendra un espace de commémoration. Vote positif d'Ecolo.

5) Ratification de dépenses: tous les autres points concernaient la ratification de dépenses pour lesquelles les conseillers avaient déjà eu l'occasion de poser des questions dans les diverses commissions.

6) Carrefour Heydenberg / Roodebeek: état des lieux (Interpellation de Bernard Fincoeur).
Ce carrefour, formé de 5 routes dont 3 à double sens, est aménagé en un rond point non prioritaire. Le mur qui ceinture le parterre central est fendu, ce qui laisse échapper une eau grasse sur la chaussée lors des fortes pluies.
Lorsqu'une gelée suit, des plaques de glace se forment sur plusieurs mètres carrés. Quand le mur sera-t-il réparé? Pourquoi ce rond point reste-t-il NON prioritaire? Contrairement aux autres lieux semblables, l'aménagement floral est réduit à sa plus simple expression. Pourquoi ce choix?
L'échevin a confirmé que ce sujet retenait son attention et qu'il y donnerait suite.

7) Remise à niveau des trottoirs faisant face aux traversées piétonnes (pour faciliter le passage des personnes à mobilité réduite): (interpellation de Martine Arnould)

Réponse de l'Echevin Frankignoul:
L' inventaire réalisé donne 60% déjà réalisé (hors zones 30). La commune est divisée en 6 parties et il faudra 6 ans pour tout terminer.Le budget sera respectivement 28.000, 52.000, 66.000, 76.000, 66.000 et pour terminer 32.000 euros donc 320.000 euros au total sauf erreur...
On notera la contradiction sur sa réponse du 17/2 où il complétait ces travaux en 3 ans à raison de 60.000 euros par an soit 180.000 euros. Pour rappel, l'engagement de 2003 était de tout réaliser en 5 ans. A présent, on effectuera des travaux pendant encore 6 ans (soit 8 ans au total au lieu de 5) pour respectivement 28.000, 52.000, 66.000, 76.000, 66.000 et pour terminer 32.000 euros donc 320.000 euros sauf erreur...
60.000 euros en 2005? Parfois on se prend à penser que les réponses de notre échevin seraient improvisées!?
 
8) Dérapage du Bourgmestre! (interpellation de Martine Arnould)

"La défense des minorités demeure une de nos priorités" ... A quand remontent les ségrégations racistes des occupants nazis? Indécence de mettre sur un même plan l'application de la circulaire Peeters et les horreurs de la guerre (en 1ère page de WoluPassion de février, la feuille de choux du FDF local distribuée en février) (lire le texte original)

Dans sa réponse, le Bourgmestre a invoqué le fait que son texte original a été tronqué lors de sa publication, ce qui aurait déformé son propos. Il a reconnu qu'effectivement il aurait fallu tenir compte de la façon dont son texte serait ressenti par les lecteurs. Si sa bonne foi n'est pas en cause et si son expérience de la guerre 40-45 lui donne une vision personnelle de la situation actuelle dans les communes à facilités, il n'en reste pas moins que la phrase en question est pour Ecolo inacceptable car elle donne lieu à des amalgames dangereux. Le FDF, parti démocratique, doit résister à la tentation de flatter son électorat avec de tels arguments! Si la discussion qui a eu lieu au conseil n'a pas été sans émotion, elle s'est déroulée dans un climat où chacun a pu faire valoir son point de vue. Un bon débat démocratique!
Haut de Page

17 février 2005

1) Versement en faveur de l'asie (tsunami): Bernard Fincoeur demande au Bourgmestre de consulter le Conseil sur la destination des fonds récoltés & affectés à ce projet. Réponse: une commission spéciale se réunira le 1er mars.
 
2) Caméras de surveillance: vote pour la sécurisation par installation de caméras dans les entrées principales des logements sociaux de la SC Locataires réunis (avenue de Broqueville) et de l'Habitation Moderne (avenue Andromède).
 
3) Modifications au règlement général de police:
a) Modification relative au libre accès des véhicules de secours: Ecolo vote pour l'interdiction de stationner et d'abandonner des objets dans les voies d'accès aux bâtiments.
b) Modification relative au placement de luminaires, guirlandes, caméras de surveillance, avis d'enquête publique et tout dispositif de sécurité sur les façades des immeubles privés: intervention de Martine Arnould. Le groupe ECOLO a voté contre cette modification car nous souhaitions d'une part recevoir des précisions concernant la distinction entre caméras de surveillance et dispositifs de sécurité (ce que nous n'avons pas eu) et d'autre part parce que le Bourgmestre explique que les citoyens seront consultés avant placement mais sans définir de quelle manière.
Nous souhaitions que ces précisions soient notifiées dans la modification, ce qui n'a pas été le cas.
 
4) Taxe additionnelle à l'impôt des personnes physiques à 6%: Ecolo vote pour le maintien de la taxe.
 
5) Maintien des centimes additionnels au précompte immobilier à 2450 centimes: bien que ce taux soit maintenu, le groupe ECOLO a voté contre, comme en 2003 et 2004, pour protester contre le bond organisé de 2000 centimes à 2450 centimes en 2002. Le groupe ECOLO a toujours vu dans cette augmentation brutale la volonté du Collège de constituer des réserves financières en vue du financement de la construction du Village Culturel.
 
6) Rapport annuel d'activité: commentaires de Bernard Fincoeur voir texte de commentaires
 
7) Budget 2005: commentaires de Bernard Fincoeur: voir texte de l'interpellation
8) Amendement au budget 2005 proposé par Martine Arnould:
Suite à l'engagement pris par le Collège en juin 2003 d'établir un échéancier pour la mise ou remise à niveau des trottoirs faisant face aux traversées piétonnes (pour faciliter le passage des personnes à mobilité réduite) et n'ayant vu aucun article s'y référant dans le budget 2005: proposition d'inscrire au budget extraordinaire, un montant de 300.000 euros, reconduit annuellement pendant 5 ans pour réaliser les adaptations nécessaires. Pour ne pas augmenter le budget total, ce montant sera prélevé sur le poste Travaux de voirie en cours d'exécution (1.570.000 euros), qui lui-même représente une augmentation significative par rapport à 2003 (4.5 x plus!). (voir texte de l'Amendement)
Résultat: l'Echevin Frankignoul a précisé que 60.000 euros étaient affectés à ce projet en 2005 et qu'il se faisait fort de terminer le tout en cinq ans (càd encore 3 ans) (Ecolo reviendra sur le sujet - voir conseil du 17 mars).
 
Amendement au budget 2005 proposé par Marie-Pierre Mathy: Proposition d'inscrire à l'extraordinaire un budget de 125.000 euros pour l'aménagement d'une bande de confort bidirectionnelle pour cyclistes le long du chemin du Struykbeek.
Résultat: le Bourgmestre rejette la proposition en invoquant la nécessité de faire approuver le projet par la Commission des Monuments et Sites. Et pourtant où est le problème?
 
8) Règlement-taxe sur le stationnement de véhicules à moteur sur la voie publique (= le fameux dossier Parking...): nous avons voté contre ce point pour les raisons suivantes: Ecolo est tout à fait d'accord avec l'instauration du quart d'heure gratuit dans toutes les zones (sauf la zone bleue où il n'y a pas de redevance de stationnement à payer) mais nous avons été choqués d'apprendre par voie de presse (et notamment le journal communal) dans les semaines précédant le Conseil communal que c'était acquis, alors qu'il n'avait pas encore été soumis au vote du Conseil!
De plus, le Collège a tenté de faire voter cette disposition en même temps que l'ensemble du règlement-taxe sur le stationnement de véhicules à moteur sur la voie publique, ce que nous avons précédemment refusé tant que le Collège ne présenterait pas un plan d'ensemble de stationnement plus cohérent.
Résultat: le Collège convoque le 1er mars une commission "Stationnement" pour mettre au point ce règlement-taxe dont l'importance est capitale pour l'organisation future du parking à WSL.

Budget 2005: il n'est pas possibler d'entrer dans les détails du budget mais les conseillers Ecolo se tiennent à disposition de tout citoyen ayant des questions sur ce sujet ou souhaitant en savoir plus. (contact email)

Haut de Page

20 janvier 2005

1) Versement en faveur de l'asie (tsunami): suite à la proposition du Bourgmestre de faire un don au nom de la commune, Bernard Fincoeur est intervenu pour demander de respecter le souhait de MSF (Médecins sans frontières) de suspendre les versements (trop abondants) pour l'asie mais de continuer à soutenir les autres projets.
 
2) Conditions d'accès à la location d'un logement à loyer modéré: Ecolo a voté contre en raison des niveaux d'entrée salariaux. Vu le nombre réduit de tels logements, il convient prioritairement de les réserver aux personnes & familles ne disposant que de revenus réellements "moyens". Actuellement, le seuil est trop élevé (net imposable max 36553 EUR pour isolé ou 48736 EUR pour couples) et de trop nombreux candidats peuvent prétendre à de tels logements.
 
3) Pour un éclairage public compatible avec le respect du Plan fédéral de développement durable et du Plan national Climat: interpellation et proposition de Martine Arnould. Les derniers aménagements à travers la commune dispersent allègrement la lumière vers le ciel et sont des modèles de gaspillage.
La proposition a été faite de charger les services techniques communaux de veiller à ce que tout nouvel aménagement en matière d'éclairage public soit effectué dans le respect de normes précises.
L'Echevin et le Bourgmestre ont proposé d' affiner techniquement la proposition avant de la soumettre à un vote ultérieur. (dossier éclairage). Ils reconnaissent que des erreurs ont été commises en matière d'éclairage. Sibelga est un bureau d'étude qui conseille la commune dans ses projets. L'extinction des illuminations à but esthétiques est à l'étude.

4) Distribution gratuite d'eau dans les écoles: interpellation de Martine Arnould. Alors que l'IBDE propose de distribuer gratuitement 1 litre d'eau par enfant et par jour dans toutes les écoles primaires de la Région bruxelloise, quels sont les plans de la commune pour accompagner et promouvoir cette mesure?

Réponse de l'Echevine Halkin: l'IBDE n'arrive pas à suivre les demandes de fontaines et les distributeurs de boissons sucrées ont été retirées. L'impact sur le budget communal est très faible.
Haut de Page


Archives 1995-2005
Le rôle des conseillers ECOLO dans l'opposition a été fait de présence et de vigillance constante face à une majorité toute puissante. Les tableaux en archives reprennent en résumé l'intilulé des motions et interpellations d'ECOLO au conseil communal depuis le 1/1/1995. Certaines interpellations sont également reprises en intégralité. 
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Haut de Page - Retour

conseil-2005.htm
Mise à jour: 10/4/2006