Echos des réunions du Conseil Communal - 2006
Retour aux archives (nouveau site)
Le calendrier des séances du Consel Communal
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Un outil d'analyse synthétique: le bilan de 6 années de présence Ecolo au Conseil Communal

Dernier Conseil Communal




19 janvier 2006 (annulé)

16 février

16 mars

20 avril

22 mai

22 juin

6 septembre (à la demande de l'opposition)

13 novembre

1er décembre

18 décembre



Mandature 2006-2012
Archive 2006
Bernard Ide
Martine Arnould
Bernard Fincoeur
Christine Coppin


2006

18 décembre 2006 - 2ème Conseil communal de la nouvelle mandature: séance très longue et chaotique se terminant peu avant 1h du matin!

La composition des commissions du Conseil devait avoir lieu lors de la séance du 18/12. En l'absence de ces commissions, le Collège avait toutefois la liberté d'organiser des "commissions réunies" dans la semaine précédant le conseil et au cours desquelles les conseillers auraient déjà pu "débroussailler" une majorité des points de l'ordre du jour mais le Collège n'en a eu cure et la séance s'en est trouvée rallongée d'autant…

1) Election des membres du Conseil de police: Bernard Fincoeur sera le représentant effectif pour Ecolo, avec Martine Arnould et Christine Coppin en suppléance.

2) Election des membres du CPAS : Thierry Doornaert siègera pour Ecolo, Françoise Verheyden et Brigitte Papeians seront aux 2 premières places pour la suppléance.

3) Création et composition des commissions du Conseil: la proposition initiale du Collège en ce qui concerne de la clé de répartition (8 membres par commission pour la majorité et 5 membres par commission pour l'opposition) ne pouvait nous satisfaire car, conformément à la Nouvelle Loi communale, la clé devrait être de 7 pour la majorité et 6 pour l'opposition. Le bourgmestre a donc décidé de ne pas permettre la discussion de ce point et de reporter le sujet à une date ultérieure.
 
Pour info, le travail des commissions est important car c'est lors des différentes commissions et préalablement au Conseil que les conseillers peuvent aborder de manière très détaillée les différents points mis à l'ordre du jour du Conseil.
4) Subsides communaux octroyés aux associations: à signaler parmi les nombreux points traités, Eric Bott, le nouvel échevin des Sports et de la Jeunesse s'engage dans les 3 mois à modifier plus favorablement la grille des subsides communaux octroyés aux associations s'occupant des jeunes à WSL! Dont acte.
 
5) Audit énergétique des bâtiments communaux: interpellation de Martine Arnould. La réponse de l'échevin Benoît Veldekens, nouvellement en charge de l'Energie, est certes très détaillée mais si certains efforts ont été fournis en matière d'économies d'énergie sous la mandature précédente, nous restons cependant sur notre faim devant le manque d'ambition, d'exemplarité à l'égard de nos concitoyens et surtout d'objectifs quantitatifs pour le futur.
 
6) Travaux de mise en conformité pour les PMR à Wolubilis: interpellation de Christine Coppin. La réception définitive de l'ensemble du Wolubilis approche à grands pas et force est de constater que les aménagements de mise en conformité PMR ne sont toujours pas satisfaisants. Se rendant régulièrement sur le site, Christine a pu se rendre compte que le constat en matière d'accessibilité est déplorable pour une toute nouvelle construction comme le Village Culturel. En avril puis en juin, l'échevin Frankignoul avait promis la fin des travaux pour septembre...

Or, en effet, 2 rampes ont été posées mais qui ne sont d'aucune utilité dans l'état actuel des choses car menant à deux paliers se poursuivant par des escaliers à partir desquels une personne en chaise roulante ne peut que contempler le paysage... Il est en effet impossible pour elle de rentrer à l'intérieur du bâtiment pour cause de seuil bien trop haut. Or, accéder par ce biais est le seul moyen que les personnes en chaise roulante ont car les différents horécas communiquent intérieurement par des marches.

"Prévoyez-vous d'autres travaux? Je sais que l'ANLH est venue se rendre compte des aménagements fin novembre dernier (2006). Aussi, j'aimerais connaître ses remarques." (voir réponses du Bourgmestre et commentaires de C. Coppin)

7) Déclarations provocantes à l'égard de l'opposition de la part du bourgmestre de WSL à Télé-Bruxelles le 10/12/2006:

interpellation conjointe de Bernard Ide, Michel Lemaire (cdH) et Danielle Caron (groupe Caron) (texte).

Le bourgmestre a déclaré qu'outre le PS, de nombreux éléments de l'actuelle opposition l'ont sollicité pour rejoindre les rangs de la majorité. En ne citant pas de noms, il a semé le doute à propos de l'ensemble des membres de l'opposition, ce que nous considérons comme une insulte.

Au conseil, il a reconnu ses propos mais a obstinément refusé de dire qui pouvait bien l'avoir appelé chez CAP "Je n'ai en rien à justifier mes propos ...". Bernard Ide lui a alors remis une mise au point signée par les 14 représentants élus de CAP Woluwe (hors PS). Le Bourgmestre a explicitement reconnu que c'est le PS qui l'a appelé, alors que le PS affirme le contraire. Comme dirait Marc Verwilgen, «il y en a un qui ne dit pas la vérité»...

Maingain sur TV

Lors du JT de Télé-Bruxelles du 10 décembre dernier, question d'Erik Nyindu: «Monsieur Maingain: comment avez-vous fait pour rallier à vous le PS?»

Réponse de M.Maingain: «Dans les jours qui ont suivi les élections, j'ai eu beaucoup d'appels; pas uniquement les socialistes; d'autres aussi, qui étaient sur la liste CAP woluwe»

8) Dysfonctionnement dans l'organisation des CC à WSL: question orale de Martine Arnould (texte). Absence de convocation, courriers tardifs, réunions annoncées en dernière minute, information déficiente à la population, non respect du ROI...

Haut de Page

1er décembre 2006 - Installation de la nouvelle mandature

Conseil communal d'«installation» de la nouvelle mandature et donc marqué par la prestation de serment des nouveaux conseillers communaux ainsi que l'élection des échevins dans une ambiance bon enfant et fort peu solennelle: public nombreux, «clape» organisée, youyous sympathiques pour Marie-Paule Tshombé et «klaxons» tonitruants des supporters d'Eric Bott, le nouvel échevin des Sports!

Bernard Ide a distribué aux personnes présentes des tracts du PS reprenant les positions du PS exprimées durant la campagne par Jacques De Coster à l'égard de la liste MR-FDF et de sa tête de liste, Olivier Maingain. Depuis, on a assisté à un retournement spectaculaire avec la décision surprenante du PS de rejoindre ceux qu'ils ont tant critiqués pour obtenir, en prime, la présidence du CPAS! (Vaccin contre le PS et le choléra)

En ouverture du Conseil, pour Ecolo, le discours de Bernard Ide, porte-parole des quatre conseillers Ecolo de «CAP woluwe» à l'occasion de l'installation du Conseil communal.

Inauguration conseil
Les élus Ecolo: Bernard Ide, Martine Arnould, Bernard Fincoeur et Christine Coppin (au 2d rang entre M.Arnould & B.Fincoeur)

1) Délégation au Collège des nominations (promotions, engagements etc…) du personnel communal enseignant et non-enseignant: premier grain de sable dans les rouages du Conseil. Le nouveau bourgmestre a-t-il pris connaissance, avant de présider ce premier Conseil, du Règlement d'ordre intérieur qui régit l'assemblée? On peut en douter!

Toujours est-il qu'il considère comme approuvé par tous un point que les conseillers d'opposition souhaitaient voir d'abord discuté: la délégation au Collège des nominations (promotions, engagements etc…) du personnel communal enseignant et non-enseignant.

Malgré nos protestations, Monsieur Maingain considère ce point comme acquis alors qu'il n'a été ni discuté, ni voté! Une première à WSL?

2) Délégation en matière de marchés publics et de concession de sépultures: ces points seront enfin discutés et approuvés en y mettant les formes.

3) Ingrid Betancourt, citoyenne d'honneur de WSL: Pour terminer, Bernard Ide et Bernard Fincoeur proposent au nouveau Conseil une motion (motion) visant à assurer la visibilité (pourquoi?) dans la commune d'Ingrid Betancourt, citoyenne d'honneur de WSL depuis le 25 avril 2002 (conseil avril 2002).

Excepté un entrefilet dans le journal communal après sa désignation comme citoyenne d'honneur, en 2002, l'action d'Ingrid Betancourt pour la démocratie Ingrid Bétancourt
Ce qui est possible à Auderghem et pas à WSL en dit long sur la mentalité de certains esprits fermés... Yolanda Pulecio, (ancienne parlementaire et diplomate), la mère d'Ingrid Betancourt, à Auderghem en mars 2003...
participative dans son pays et le symbole qu'elle représente aux yeux de tous n'ont jamais bénéficié de la moindre «publicité» dans notre commune contrairement à ce qui se fait dans d'autres communes avec le soutien des autorités (dont Auderghem-FDF) ... mais cela c'est une autre histoire! Bernard Ide et Bernard Fincoeur proposaient donc au Conseil de voter une motion visant à lui assurer cette notoriété (motion).
La majorité n'a eu de cesse de rejeter cette motion pour les raisons les plus diverses (dont celle-ci: «on honore les morts, pas les vivants…»)!

Allergie de Mme Halkin-Louis et G.Désir: encore une proposition Ecolo, jamais!
Réponse de Michel Lemaire "ce n'est pas de notre faute si le FDF n'existe pas en Colombie"

Signalons la position courageuse de 2 échevins (Bénédicte de Selliers et Eric Bott) et d'une conseillère (Alexandra Montero) qui ont voté «abstention» plutôt que «contre», en rupture avec les traditions de la majorité MR de WSL qui vote généralement «comme un seul homme».

Serait-ce l'amorce de plus de diversité au sein de la nouvelle majorité ?
 

Haut de Page

Mandature 2000-2006
Chantal Dransart
Geneviève Vermoelen
Marie-Pierre Mathy
Bernard Fincoeur
Martine Arnould
Véronique Rosiers Groen!
France Wergifosse

2006

13 novembre 2006 - 7ème conseil communal de l'année (sur les 10 requis) et dernier conseil présidé par Georges Désir

Un conseil interrompu en milieu de séance par un «verre de l'amitié» offert par le Bourgmestre en guise d'au revoir aux conseillers qui n'ont pas été réélus.
L'occasion aussi pour la majorité d'un hommage soutenu à la personne de Georges Désir, auquel se sont sont associés certains conseillers de longue date de l'opposition, tout ceci à la grande surprise du groupe Ecolo car nous n'avions pas été prévenus que l'adieu aux conseillers non réélus se déroulerait de cette manière. Improvisation ?
Quelques dossiers ont cependant retenu l'attention de nos conseillers dans cette ambiance de fin de mandature...

1) "Achat de matériel pour les services communaux": la commune prend en charge des dépenses de fonctionnement de l'asbl Wolubilis pour un montant de 8.600 euros (matériel de réunion: projecteur LCD, refroidisseur pour bouteilles etc..) dans le cadre d'une dépense de 13.500 euros de matériel destiné aux «services communaux». Ah, si toutes les asbl pouvaient passer commande de la sorte auprès des services communaux…

2) Augmentation des budgets consacrés à Wolubilis: dans la modification budgétaire n°3 du budget 2006 on trouve:

  • "Participation aux frais dans le compte de résultats 2006": +100.000 euros pour l'asbl Wolubilis ( montant initial: 574.000 euros )
  • "Contribution à des associations locales": +50.000 euros (en fait pour le Comité culturel chargé de la programmation) (montant initial: 271.000 euros)

Selon les dires même du bourgmestre en commission , «ils» (l'Asbl Wolubilis & le Comité Culturel) n'y arrivent pas…(dossier: de Wolubilis à Mégalobilis)

3) Aménagement de la crèche «gratuite»: une première dépense de 50.000 euros pour l'étude de l'aménagement de la crèche «gratuite» (offerte par les promoteurs de l'immeuble «Trois mâts» rue Théodore Decuyper) (voir dossier)
Suivront une dépense de +/- 300.000 euros (hors TVA et honoraires) pour l'aménagement intérieur (menuiseries, cloisons). A prévoir aussi : un budget pour l'aménagement propre à une crèche (mobilier, équipements etc…) + le personnel, les subsides de fonctionnement etc…
A suivre donc puisque l'ouverture de la crèche prévue pour 30 bambins serait prévue pour 2008! Mais pourquoi le Collège invoque-t-il des raisons de «déontologie» pour désigner d'office le bureau d'études du promoteur et se passer d'un appel d'offre en bonne et due forme?
 
4) Renoncement au remboursement anticipé de 600.000 euros d'emprunts à long terme: cette proposition avait été annoncée lors du conseil du 22 juin 2006. Ecolo avait mis en doute les motivations de cette mesure. Il se vérifie qu'il s'agissait d'un effet d'annonce pour convaincre les habitants qu'il y a tellement d'argent disponible qu'on peut se permettre de rembourser anticipativement certains emprunts… (conseil 22/6)


5) Stade communal: un montant de 65.000 euros consacré à la réfection des installations du stade communal après les inondations du 29 juillet. Selon le Collège, les orages sont des phénomènes imprévisibles. Ce qui est sûr, c'est qu'ils se reproduiront!
Espérons que dans l'intervalle, la nouvelle majorité proposera au Conseil un plan de mesures structurelles pour minimiser l'impact des inondations et des dégâts dans ce secteur!

6) Espace de stockage: la commune va consacrer un budget annuel de plus de 20.000 euros pour la location d'un espace de stockage (panneaux, décors etc…) de 300m2 situé à Woluwe-Saint-Etienne. A titre de comparaison, la commune donne en location l'ensemble des commerces «culturels» de Wolubilis pour 1.890 euros par mois et la surface est de ... 1.400m2 ! (cherchez l'erreur)

7) Accessibilité à Wolubilis - mise en conformité: on se rappelle le vote d'un budget de 70.000 euros pour corriger les graves manquements d'accessibilité dans l'aménagement de l'espace public à Wolubilis suite à l'intervention de Martine Arnould, conseillère Ecolo. Si les aménagements réalisés à ce jour constituent une amélioration certaine, il reste du pain sur la planche pour que les personnes à mobilité réduite puissent jouir du site dans son entièreté.

Il reste à réaliser:

  • prolonger la rampe sur le «pas d'âne», c'est-à-dire la volée de marches entre les 2 sections de rampes aménagées en septembre, faute de quoi les PMR seraient contraintes à des aller-retour incessants pour accéder aux divers commerces sur la moitié gauche de la place du Temps Libre (pourquoi s'être contenté d'une demi mesure???)
  • aménager des rampes d'accès permanentes permettant de franchir les seuils des commerces qui ne sont pas de plain-pied;
  • aménager le trottoir de la rue Bobesco de manière à ne pas renvoyer les PMR sur la chaussée pour éviter les sauts de marche;
  • mettre en place en place la signalétique propre aux PMR, les peintures rendant les marches visibles aux malvoyants, abaisser le guichet à l'accueil de la salle de spectacle, corriger les aménagements inaccessibles dans les toilettes PMR etc…

Haut de Page

6 septembre 2006 - Un conseil extraordinaire à la demande de l'opposition à propos des inondations du 28 juillet

La démocratie en fiches pédagogiques

Fiche 1 : Le conseil communal

Extrait du Règlement d'ordre intérieur (ROI) du Conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert:

  • Section 1 - La fréquence des réunions du Conseil communal
    • Article 1er - Le Conseil communal se réunit toutes les fois que l'exigent les affaires comprises dans ses attributions et AU MOINS 10 FOIS PAR AN. (référence sur le site communal)

La réalité: (notes du 28/10)

note: à la date du 31 octobre, il semblerait qu'un conseil se tienne le 13/11 mais cela n'est pas confirmé

  • En 2006, le Conseil communal de WSL s'est réuni 6 fois: le 16 février, le 16 mars, le 20 avril, le 22 mai, le 22 juin et enfin (à la demande de l'opposition) le 6 septembre.
  • Pour octobre, c'est trop tard: à ce jour, les conseillers n'ont pas toujours pas été convoqués et le délai de 7 jours francs entre la convocation et la réunion du Conseil ne permettra plus de l'organiser ce mois-ci.
  • Quid de novembre ? Rien à l'horizon ! La plus élémentaire courtoisie du Collège envers les conseillers serait quand même que ceux-ci puissent prévoir dans leur emploi du temps un moment aussi important de la vie communale…
  • Quant au « nouveau » Conseil communal, il devrait être installé entre le 1er et le 7 décembre.
  • Ce qui fera donc au plus 8 Conseils cette année, soit 2 de moins que ce qui est prévu dans le ROI du CC…

1) Le conseil tel qu'il apparaît sur le site communal: rien à voir avec la réalité (compte-rendu officiel)

"Le conseil communal a approuvé diverses dépenses:

  • Ainsi, le remplacement de la ventilation et l'adaptation de chauffage au complexe sportif Poseidon ont été votés.
  • Des alarmes incendie seront installées au Château Malou et au stade communal.
  • L'agrandissement de la conciergerie de l'école Van Meyel a été accepté.
  • Le conseil a également approuvé l'acquisition de nouvelles clôtures pour les écoles Prince Baudouin, La Charmille, Parc Malou et Parc Schuman.
  • Le remplacement de la fontaine du parvis Saint-Henri, vandalisée en 2005, a été voté.
  • Le projet de réaménagement des voiries des avenues Laudy, Sterckmans et Tijtgat a été approuvé."

Vu de l'autre côté du miroir, ce que nous en retenons:

  • Le Conseil a été convoqué à la fin des vacances à la demande expresse de l'opposition qui ne voulait pas voir éludée la réunion d'un CC juste avant les élections et qui voulait faire le point sur la gestion inappropriée des inondations par les autorités communales.
  • Les cadences infernales d'un Conseil communal mal géré par son président de séance, qui débute à 19h et prend fin vers 1h (du matin), soit près de 5 heures de réunion entrecoupées d'intermèdes divers.
  • Pourtant, la plupart des mandataires sont des citoyens qui ont une vie professionnelle et ne sont pas exemptés de présence sur leur lieu de travail le lendemain d'un CC…


2) Inondations exceptionnelles du 28 juillet: (interventions des conseillers de l'opposition dont M.Arnould et B.Fincoeur - Ecolo)une pluie cinquantenaire, trentenaire? des puies d'un "nouveau type"? (sic D.Frankignoul). La population mérite mieux que le fatalisme de la majorité. Le Bourgmestre a encore une fois déclaré son admiration devant le bassin d'orage Roodebeek mais pourquoi le bassin d'orage prévu sous Wolubilis n'a t-il pas été construit? Le bon sens permet de comprendre que le ruissellement sur les 2 hectares totalement imperméabilisés du site se sont retrouvés en partie dans la station de métro, le parking du Shopping et le tunnel routier. Les gestionnaires communaux n'ont rien à leur actif après 6 ans (sauf paliatifs de dernière minute: mise à diosposition des habitants de sacs de sable de 30kg et un système d'alerte par SMS!) et la situation s'est aggravée sérieusement. (dossier inondations)

3) Ré-ouverture du Poséidon: suite à l'identification de bactéries de legionella dans les tuyauteries au Poséidon (20/4), une nouvelle analyse a été conduite et a eu pour conclusion une "concentration dangereuse". Suite aux reports de l'ouverture jusqu'à fin août, Ecolo souhaitait savoir ce qu'il en est.

L'échevin Frankignoul a répondu aux questions précises de B.Fincoeur:

  1. oui, il y a eu un contrôle avant la réouverture garantissant l'hygiène;
  2. oui, un document l'atteste;
  3. ...vous pouvez d'ailleurs consulter le dossier...

Suite à ces réponses, Bernard Fincoeur a introduit une demande écrite d'accès au dossier... (dossier spécial Poséidon)

Haut de Page

22 juin 2006 - Un conseil sans Bourgmestre...

Pour la première fois de sa très longue carrière mayorale, le bourgmestre ne présidera pas le Conseil pour raisons de santé. En l'absence du bourgmestre, le Conseil est tellement bien presidé par la première échevine Madame Halkin-Louis qu'à minuit et quart, elle suspend la séance alors que plus de la moitié des conseillers présents attendent de pouvoir faire les interpellations prévues à l'ordre du jour!

Elle s'est finalement engagée à reconvoquer un Conseil pour la première quinzaine de juillet, depuis on attend toujours…

1) Mise en conformité au RRU du Wolubilis: contrairement aux engagements pris lors du CC du 20 avril 2006 (interpellation de Martine Arnould), le Collège s'est mis en défaut en ne présentant ni le calendrier ni une estimation des travaux nécessaires pour mettre le site en conformité du point de vue de l'accès des personnes à mobilité réduite. Selon l'échevin Frankignoul, le Collège attendait pour les jours suivants l'avis de l'ANLH sur les propositions qu' il lui avait soumises! Malencontreux problème de calendrier…

2) Modification budgétaire: parmi les articles figurant dans la modification budgétaire n2 de juin 2006: un budget de 91500 euros pour les adaptations du site de Wolubilis, le Collège ayant décidé d'aller plus loin (sic) que le prévoit le RRU (Règlement Régional d'Urbanisme) dans le confort d'accès des personnes à mobilité réduite!

En l'occurrence et selon le Collège par l'aménagement d'une nouvelle rampe d'accès.

Comprenne qui pourra: dans un premier temps, le Collège, par la voix de l'échevin Frankignoul, nie les problèmes d'accessibilité, ensuite minimise les travaux de mise en conformité en arguant qu'il s'agit de défauts d'exécution (à mettre au compte de l'entrepreneur) et non d'erreurs de conception et en faisant voter dans un troisième temps un montant de 91500 euros pour des travaux de "confort" alors que ceux-ci sont prévus par le RRU et devraient être pris en charge par l'entrepreneur puisqu'il s'agit d'erreurs d'exécution…


3) Remboursement anticipé de 600 000 euros d'emprunts à long terme: pour nous convaincre que les finances sont les plus saines qui soient? Cette proposition, qui pourrait être celle de bons pères de famille décidant de rembourser des emprunts inutiles, n'est même pas assortie d'un calendrier, le Collège se réservant la possibilité d'appliquer ou non cette mesure.

Et si on appelait cela un effet d'annonce pour convaincre les habitants qu'il y a tellement d'argent disponible qu'on peut se permettre de rembourser anticipativement certains emprunts…

4) Subsides au Fonds sportif: proposition présentée par l'opposition de suspendre temporairement le versement des subsides au Fonds sportif en attendant que le Conseil d'administration du Fonds sportif soit saisi de la plainte de plusieurs membres du Conseil d'administration et conseillers communaux suite à la propagande électorale éhontée faite par Claudine Peeters, échevine des Sports, en faveur d'un candidat de la Liste du Bourgmestre dans l'éditorial de la revue du Fonds sportif..

Celle-ci argue de sa "liberté éditoriale" et ne se repent aucunement… Connaissant notre échevine, on n'en attendait guère mieux!
 
5) Embarras de la majorité
Pour tenter de repousser une proposition progressiste sur l'égalité femme-homme soutenue finalement par 33 conseillers sur 35, le conseiller CDF De Maere (récent allié de la liste du Bourgmestre) s'est lancé dans une intervention de promotion du rôle de la femme dans la "famille naturelle". L'embarras de nombreux membres de la majorité était visible face à l'expression encombrante d'un traditionalisme aujourd'hui totalement anachronique.
Haut de Page

22 mai 2006 - Un conseil déplacé de quelques jours...

Par manque de courtoisie, seuls les conseillers de la majorité avaient été prévenus. Résultat: des conseillers de l'opposition, surpris par le changement de dernière minute n'ont pu tous se rendre disponibles: Michel Lemaire (cdH), Anne Broché (PS) et Bernard Fincoeur étaient absents.

1) Demandes de rectification du PV du CC d'avril 2004: le PV du conseil du 20 avril étant très approximatif sur certains points, des changements ont été demandés.

  • Geneviève Vermoelen (Ecolo) demande de rectifier le compte-rendu de son interpellation (plus de confort pour les citoyens désireux d'assister aux séances du CC): en effet, elle n'a pas demandé à ce qu'on enlève les bancs pour les remplacer par des chaises (les bancs sont du mobilier "classé"). Elle a simplement demandé que l'on puisse ajouter des chaises sur les côtés.
  • Martine Arnould (Ecolo) demande la rectification du point 23: en effet, le texte de la motion qu'elle a présentée avec Francine Bette (cdH) ne figure pas dans le procès-verbal (pg 88 point 23). Or, cette (motion) a été votée à l'unanimité et elle implique des engagements précis (voir rapport de synthèse de l'ANLH )
    • mise en conformité de l'ensemble du site de Wolubilis au point de vue accessibilité des personnes à mobilité réduite
    • collaboration d'une association possédant l'expertise voulue
    • présentation d'un inventaire des travaux à réaliser et d'un calendrier estimatif pour le CC du mois de juin prochain)

2) Zone bleue Roodebeek (de Decuyper à Hymans jusqu'au "square Tedesco"): sur proposition du conseiller communal en mobilité et après discussion au sein de l'Observatoire du Stationnement, la mise en zone bleue du tronçon de la chaussée de Roodebeek allant du carrefour Roodebeek/De Cuyper jusqu'au Carrefour Roodebeek/Hymans et le long de l'avenue Hymans de Roodebeek au "square Tedesco" est approuvée.


3) Rapports d'activités: Geneviève Vermoelen (conseillère Ecolo) fait remarquer le gaspillage de papier pour l'impression du rapport d'activités de l'asbl "Promotion des classes moyennes de Woluwe-Saint-Lambert"... pas de quoi impressionner une échevine MR (de l'éducation!) peu motivée par le sujet...

4) Parking supplémentaire au square de Meudon: Interpellation conjointe d'Anne Broché (PS), Chantal Dransart (Ecolo) et Francine Bette (cdH): en l'absence d'Anne Broché, initiatrice de l'interpellation, Chantal Dransart fait part de son étonnement en ce qui concerne une possible demande de permis de bâtir dans le chef de la commune pour supprimer une partie de l'esplanade du square de Meudon et y réintroduire des places de parking. interpellation
 
nb: 145 signatures ont été récoltées au 21 mai par la pétition initiée par A. Broché (PS)
 

L'Echevin Frankignoul en saint-patron du parking

L'Echevin Frankignoul envisage de créer des places de parking supplémentaires au square de Meudon! Alors que pour une fois, un modèle de concertation avec les habitants et leur comité de quartier avait prévalu à la mise au point d'un projet jugé équilibré par tous, l'Echevin céderait ainsi aux pressions de quelques riverains mécontents qui n'avaient pu faire passer leurs idées démocratiquement lors des réunions de concertation. Le square est à peine terminé et déjà des frais supplémentaires en perspective! Vous avez dit gestion irresponsable au coup par coup ou effet d'annonce pré-électoral?! Ecolo soutient l'initiative de pétition prise par nos partenaires PS de la liste CAP.
Haut de Page

20 avril 2006 - Un Conseil marqué par les "erreurs de bonne foi " (à l'insu de leur plein gré...)

... qui aura vu la majorité reconnaître que l'accessibilité est loin d'être garantie au Mégalobilis. Après un barrage de communiqués et de feuillet distribués à travers la commune, le Bourgmestre a fini par reconnaître que l'accessibilité n'était que de 93% et plus de 100% (ou autrement dit "on s'est plantés sérieusement"). Cela a dû lui en coûter... ainsi que pour persuader sa majorité de soutenir une motion de l'opposition. L'échevine De Sellier elle, continuer de nier... et invoque le "raffinement"...

1) Acquisition d'une fontaine pour le parvis St Henri: retour sur le sujet par B.Fincoeur et L-P Mathy. Proposition d'une collaboration avec l'enseignement artistique communal pour privilégier un projet différent d'une simple restauration "à l'ancienne" de la fontaine. Le sujet avaitété reporté lors du conseil de mars. La majorité a décidé de se passer de l'avis des conseillers et de se contenter de les informer de "sa décision". Vive la démocratie communale!

2) Irrigation automatique: intervention de Bernard Fincoeur sur le raccordement en eau et la pose d'un système d'irrigation automatique pour l'arrosage de 12 structures fixes contenant des plantations place St Lambert: cette proposition démontre une fois de plus l'absence de volonté de repenser l'aménagement de la place. Il vaudrait mieux choisir des structures et des plantations plus naturelles, pouvant se contenter dans une plus large mesure de l'arrosage "naturel" par la pluie.

3) Devenir de la ferme Hof ter Musschen: interpellation de Bernard Fincoeur sur le devenir de la ferme Hof ter Musschen suite à la faillite de la SABENA: des négociations sont toujours en cours avec le curateur!

4) Les "erreurs de bonne foi " au conseil communal: une expression très en vogue dans la majorité pour masquer la mauvaise foi:

  • Le label d'accessibilité du Bourgmestre pour Mégalobilis et clamé partout n'existe pas et l'architecte n'a jamais demandé d'expertise... parce qu'il croyait que la commune s'en était chargée! Explications embarrassées de l'Echevin Frankignoul invoquant une "erreur de bonne foi "...
  • Suppression de la foirede printemps: excuses de l'Echevine Nahum invoquant à son tour "l'erreur de bonne foi " à propos de son mensonge sur l'existence d'une "pétition de plus de 100 signatures" pour la suppression de la foire. Mise au vote, la suppression de la venue des forains a été repoussée par l'opposition et quelques dissidents de la majorité moins élitistes que notre Echevine.

On se rappellera que, prétendant disposer d'une pétition de riverains, l'échevine Hasquin-Nahum a entrainé le collège à décider la suppression de la foire de printemps place St-Lambert. En fait, cette pétition de "plus de 100 signatures" n'existait pas! Mme Nahum a démontré une fois de plus son approche cavalière et son absence de scrupules: voir sa gestion calamiteuse de l'affaire des logements à "prix moyens haut de gamme" ou de l'attribution du bail commercial des commerces au Mégalobilis sans appel d'offre à des conditions très défavorables pour la commune. Obstinément opposée à cette foire (Madame n'aime pas les forains?), l'échevine a confirmé son intention de remettre le couvert sous un autre prétexte. Ce qui a été fait lors du conseil, bien mal lui en a pris!


5) Affichage des enquêtes publiques: l'affichage de mauvaise qualité des enquêtes publiques et le fait qu'à certains endroits les affiches restent en place très longtemps après la fin de l'enquête: l'échevinat s'est engagé à améliorer la qualité des supports d'affichage et à vérifier les conditions de placement et d'enlèvement des affiches. Ceci montre hélas que les propositions faites déjà le 16/12/2004 par Bernard Fincoeur et approuvées à la majorité n'ont pas été suivies d'effet. (intervention)

6) Une victoire pour les Personnes à Mobilité Réduite! intervention de Martine Arnould (Ecolo) soutenue par Francine Bette (CDh). Motion exigeant la mise en conformité de l'entièreté du site "Mégalobilis" (rampe, horecas et tout le toutim) avec les normes du Règlement Régional d'Urbanisme relatives aux PMR. Nous demandons que le Collège revienne dans les 2 mois (juin) avec une estimation du coût des travaux et un calendrier d'exécution (question de ne pas remettre le tout aux calendes grecques...). (motion)

 
Comble du cynisme: le conseiller MR Vanderwaeren n'a pas hésité à invoquer le fait que le RRU (Règlement Régional d'Urbanisme) n'était temporairement plus valable puisqu'il est en révision au niveau régional et que donc il ne pouvait être invoqué... Il fallait oser cela dans une telle matière!

Après de longues discussions et malgré le déni de l'Echevine des personnes handicapées et les pirouettes du Bourgmestre sur le fond "le site est accessible à 93%"(?), l'Echevin Frankignoul a repris le dossier sous un angle technique et la motion a été votée... à l'unanimité! Les travaux devraient êtres terminés pour "la fin de l'été". A suivre au cc de juin et rendez-vous en septembre!
 
L'Echevine de Selliers dans le déni le plus total: indigne pour l'échevine en charge des personnes handicapées! (dossier VC) (jeu des 7 erreurs)
7) Confort des citoyens assistant aux séances du Conseil communal: Interpellation de Geneviève VERMOELEN (Ecolo) qui souhaite attirer l'attention du Collège sur les mauvaises conditions de confort auxquelles sont soumis les habitants qui souhaitent assister aux séances du Conseil communal. Elle demande que des chaises soient disponibles pour le public et que le son est très mauvais (certaines interpellations sont inaudibles). Le Bourgmestre l'informe que le mobilier est classé et que si on désire en changer, il faudra demander à la Commission royale des monuments et sites de modifier son avis d'interdiction.
Haut de Page

16 mars 2006 - Un conseil communal sous haute tension, comme si vous y étiez!...

Préambule: on savait que le conseil serait long, étant donné que le vote de la deuxième mouture du budget ferait encore l'objet de nombreuses questions au Collège. Mais aborder les 14 interpellations (devant encore être suivies des points à huis clos) aux environs de minuit, est-ce vraiment raisonnable?
La suite vous démontrera que non…

1) Prestation de serment de Geneviève Vermoelen:

Suite au déménagement de France Libotte, sa suppléante, G.Vermoelen, a prêté serment le 16/3. Geneviève est très active au sein de son Comité de quartier (Parvis St Henri/Lindthout), membre de l'assemblée générale de Wolu-Inter-Quartiers et est très impliquée dans la vie culturelle de la commune (Parcours d'artistes...)

2) Votes du financement du budget communal & budget: interpellation de Bernard Fincoeur: Après la méthode Coué, voici la méthode Cauet! Suite à son adoption majorité contre opposition, ECOLO déplore un budget "fin de règne", qui, essoufflé par des dépenses mal contrôlées ces dernières années, ne peut se permettre d'être ambitieux et novateur, sauf coquetterie aveugle pour Wolubilis , tout en se parant d'une illusion de bonne gestion. (le texte d'analyse du budget par Bernard Fincoeur, chef de groupe ECOLO au CC)

  • vote sur la taxe additionnelle à l'impôt des personnes physiques maintenue à 6%: 19 oui - 16 abstentions (opposition)
  • vote sur les centimes additonnels au préceompte immobilier maintenus à 2450 centimes: 19 oui - 16 abstentions (opposition)
  • vote du budget communal 2006: 18 oui - 16 non (opposition) - 1 abstention (X. Lienart)

3) Répartition des ateliers au Village Culturel Wolubilis: interpellation de Marie-Pierre Mathy (interpellation). Immédiatement crispé par les questions relatives aux critères d'attribution des locaux "culturels", le bourgmestre se lance une fois de plus sur l'orbite de la diatribe et ne répond pas aux questions pourtant posées très clairement par la conseillère.

Extrait: "17 associations sur 20 ont été recasées mais certaines demandes n'ont pas été accueillies avec la même faveur" ….

Pour rappel, ces questions ont été formulées pour le CC de janvier (qui n'a pas eu lieu) et sont restées en suspens lors du CC de février, le bourgmestre ayant clôturé la séance ce soir-là à 00:30 au point 9 (sur 54…).

Le bourgmestre a donc eu tout le temps de trouver réponse à ces questions...

Après les non-réponses du bourgmestre lors de l'interpellation de Marie-Pierre Mathy, le ton est monté très rapidement du côté de l'échevine Halkin sur les questions posées ensuite par la conseillère PS Anne Broché.

4) A WSL, la campagne électorale de l'Echevine de l'Education, Mme Halkin-Louis, a commencé... l'école! Interpellée par A. Broché, conseillère PS, Mme Halkin-Louis a considéré qu'il était normal de faire diffuser de la propagande électorale au sein des écoles! (communiqué de presse du PS) Les réponses faites ont été fort peu courtoises, l'échevine estimant ces actions "naturelles" et "normales" mais en assortissant cela de menaces si ces faits étaient diffusés dans la presse! Elle est allée jusqu'à dénoncer «le dépit de l'opposition de ne pas figurer sur le calendrier».


5) Remplacement de la fontaine au parvis St-Henri: intervention de Geneviève Vermoelen pour son 1er conseil. Geneviève a signifié son regret que ni les habitants, ni les commerçants, ni le comité de quartier n'aient été associées au projet de la nouvelle fontaine au parvis pour la somme de 5.000 euros. Au vu de l'expérience du passé,à savoir le VANDALISME omniprésent et le saccage presque systématique de la fontaine, ne serait il pas préférable de prendre le temps de le réflexion et surtout une concertation avec tout les intéressés afin de trouver la meilleur solution et surtout une solution durable?
S'il s'avère que la fontaine soit l'option choisie pourquoi ne pas associer l'école 75 au projet? Les échevins M.Halkin et D.Frankignoul ne se rallient pas a cette idée qui leur a paru sagrenue, et pourtant!
Le mépris pour la concertation et le dédain pour les jeunes créateurs de notre commune se confirme!

6) Pas de bassin d'orage du Village Culturel: interpellation de Bernard Fincoeur. Dans une commune pourtant soumise à des inondations catastrophiques (sept 2005), le collège s'est exempté de construire un bassin d'orage sous le Village Culturel, pourtant une obligation du Règlement d'Urbanisme (interpellation).

 
Le collège MR de WSL, même s'il s'abrite derrière l'IBrA, porte l'entière responsabilité d'une décision lourde de conséquences pour les habitants affectés par les inondations. Tant l'IBrA que le collège ont démontré leur incapacité à comprendre les phénomènes à l'origine des inondations et à fortiori à y apporter des solutions dans l'avenir (pour rappel, M.Frankignoul siège au Conseil d'Adminstration de l'IBrA et est donc doublement responsable à ce titre).
Et si même l'initiative malheureuse venait de l'IBrA, la responsabilité politique incombe sans équivoque au collège!

Et ce ne seront pas les insultes de l'échevin qui changeront cela. En séance publique, sans doute chauffé par sa collègue Halkin lors de l'interpellation précédente, il ne laisse même pas le temps à Bernard Fincoeur de terminer son intervention, lui attribuant des propos "mensongers" alors qu'ECOLO dispose des documents de référence. A court d'arguments et visiblement ébranlé il a prétendu qu'Ecolo présentait l'histoire de façon tronquée et que c'était l'IBrA qui avait pris l'initiative de déclarer l'inutilité du bassin d'orage. L'Echevin a encore affirmé haut et fort: "Il n'y a rien en aval du village Culturel". Ne se maîtrisant plus alors que le conseiller continue à avancer ses arguments, l'échevin prend l'assistance à témoin et y va de l'insulte la plus grossière à son égard. Notre conseiller serait "un imbécile et quand on est bête on n'évolue pas !" Devant tant de mauvaise foi et devant ces propos injurieux, le groupe ECOLO a quitté la séance !

Il est minuit et demi et pour le groupe Ecolo, écoeuré par tant de violence et d'aggressivité verbales, le CC est fini!

Par la suite, le Bourgmestre a encore invoqué la sous-capacité du collecteur de la Woluwe et la nécessité de le doubler! On n'ose pas imaginer pas le coût que représenterait l'ouverture du boulevard sur plusieurs kilomètres... un vrai délire! (ce dernier propos recueillis par R. Vande Maele, conseiller G.Caron) .(texte complet de notre analyse)

Haut de Page

16 février 2006 - une première: le déraillement du Conseil, la "majorité" MR s'étant divisée sur le budget!

Préambule: le bourgmestre n'a pas jugé bon de réunir le conseil communal en janvier, ceci sans avoir prévenu les conseillers. Les conseillers avaient donc en février un ordre du jour chargé à traiter, avec en prime l'examen et le vote du budget 2006.
A remarquer: l'absence de l'interprète de service que le Collège ne semble pas avoir mis beaucoup d'empressement à remplacer... jusqu'au moment où une interprète a dû être appelée sur le champ pour assurer la traduction simultanée, comme l'exige la loi. Ce qui a entrainé une suspension de séance de 30 minutes…

En l'absence de l'échevine Molenberg, malade, le bourgmestre, pas sûr d'avoir la majorité lors du vote du budget, aurait donc décidé de jouer la longueur, question de pouvoir reporter à une séance plus "sûre" le vote du budget..?
 
Le spectacle a été affligeant: face à une contre-proposition de l'opposition CAP Woluwe visant à réduire les centimes additionnels à l'IPP plutôt que sur le PRI (si la Tutelle reconnaît le budget comme étant en équilibre), la majorité a volé en éclats, incapable de maintenir la moindre cohérence au sein même du collège. Le Bourgmestre Désir s'est révélé inapte à entamer le débat sur le budget et ce malgré une interruption de séance de plus d'une heure.
Ci-dessous, morceaux choisis d'un conseil qui, une fois de plus, a dérapé faute de gouvernail maïoral… et que le bourgmestre a clôturé abruptement alors que nous avions accepté, passé minuit et sur proposition de l'échevine Halkin, de reporter la discussion et le vote du budget ainsi que les points restants et les interpellations à une prochaine séance après avoir cependant traité les dossiers "personnels" à huis clos… Seuls 9 points à l'ordre du jour sur 40 ont été traités.

1) Observatoire du stationnement: alors que le conseil allait voter la mise en place et la composition de l'Observatoire du stationnement, le bourgmestre est revenu une fois de plus avec une proposition de mise en zone bleue (dans ce cas-ci, le quartier avoisinant les Floralies).

Il a fallu encore une fois beaucoup de "pédagogie" pour lui faire comprendre que les missions de l'Observatoire seront justement d'analyser le plan de stationnement et de faire au conseil communal des propositions "raisonnées" qui seront ensuite soumises au vote des conseillers. Pourquoi un observatoire composé entre autres de "techniciens" et de conseillers, si le bourgmestre, sensible à la dernière intervention partisane qui lui a été soumise, court-circuite ce même observatoire?

2) Rapport annuel d'activités: beaucoup d'informations, d'illustrations de la vie communale sous toutes ses facettes. Mais beaucoup de questions aussi, notamment sur la présentation des conseils consultatifs dont pratiquement tous sont inactifs si tant est qu'ils l'aient jamais été! Des détails inutiles aussi et des domaines trop sommairement traités.

3) Démission de France Libotte, conseillère communale Ecolo: France, une des plus jeunes conseillère communale du pays (élue à 18 ans en 2000) a terminé brillament ses études de droit à l'ULB. Elle déménage à Berchem St-Agathe où elle continuera à militer pour Ecolo! Mais pourquoi quitter WSL?
Mais pourquoi quitter WSL? France (qui n'a jamais sa langue dans sa poche) a répondu tout de go: "me loger à WSL, mais à quel prix? aux Marquises peut-être?" (Les Marquises, des logements de luxe construits à l'arrière du Mégalobilis sur terrain communal... un symbole de la politique qui chasse les jeunes de la commune).

Au revoir France!


4) Financement du budget
Centimes additionnels au précompte immobilier (PRI): Ecolo a topujours voté contre depuis 2003, pour protester contre le bond organisé de 2000 centimes à 2450 centimes ors de la précédente mandature. Le groupe ECOLO a toujours vu dans cette augmentation brutale la volonté du Collège de constituer des réserves financières en vue du financement de la construction du Village Culturel.
Taxe additionnelle à l'impôt des personnes physiques (IPP): face à la proposition MR de réduire le PRI, Ecolo, au sein de CAP, a défendu la proposition commune alternative de diminuer le taux des additionnels de 6 à 5,5%. En réduisant les centimes additionnels à l'IPP plutôt que sur le PRI, cela profite à l'ensemble des citoyens plutôt qu'aux seuls propriétaires (43%) (texte de la proposition).

NB: puisque la Tutelle Régionale sera consultée sur le bien fondé des choix de la majorité en matière d'équilibre budgétaire, de réduction d'impôts et le recours massif aux réserves, nous pourrons ainsi constater si le bel optimisme de notre cher Bougmestre est partagé!
Pour rappel, la proposition de CAP sur la réduction de l'IPP est basée sur l'hypothèse de l'équilibre budgétaire défendue par la majorité. La proposition de l'opposition ne signifie pas son acceptation du budget . Dès lors que la discussion doit encore avoir lieu, elle a bien sûr l'intention d'émettre ses doutes!
Pour information: le Bougmestre n'hésite pas à affirmer que: "L'opposition reconnaît ainsi dans les faits que les finances communales sont parfaitement maîtrisées et qu'elles se prêtent à une réduction de l'impôt." communiqué de presse du Bourgmestre

Haut de Page

19 janvier 2006

Le 12 janvier, le conseil communal du 19 est annulé...

Le désaccord entre les membres du collège semble profond. Pour tenter de donner le change, un échevin aurait déclaré qu'il n'y avait pas assez de points pour constituer l'ordre du jour. En cette période, nous attendons pourtant la présentation du budget...

Mauvaise gestion, projet pharaonique mené sans subsides: la facture serait-elle impossible à dissimuler?

Haut de Page


Archives 1995-2006
Le rôle des conseillers ECOLO dans l'opposition a été fait de présence et de vigillance constante face à une majorité toute puissante. Les tableaux en archives reprennent en résumé l'intilulé des motions et interpellations d'ECOLO au conseil communal depuis le 1/1/1995. Certaines interpellations sont également reprises en intégralité. 
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Haut de Page - Retour

conseil-2006.htm
Mise à jour: 18/01/2007