Retour

Bruxelles, le 29 décembre 2008

ECOLO WOLUWE-SAINT-LAMBERT

Les "Epinards" et les "Orties" sont de retour en 2008!

Pour la cinquième année consécutive, ECOLO WSL a décerné ses récompenses «épinards» aux initiatives citoyennes positives prises durant les douze derniers mois de l'année communale. Et, bien entendu, aussi ses «orties» aux projets plus malheureux .
Bravo aux lauréats!

Voici donc le palmarès des épinards pour l'année 2008

Epinard d'or : l'arrêt de l'usage de pesticides et d'herbicides dans la commune

Cette distinction récompense les efforts consentis par la commune pour ne plus recourir à l'usage de produits toxiques. Pour rappel, une ordonnance régionale de 1991 interdit l'usage d'herbicides dans les espaces verts publics et les limite fortement ailleurs. Si nous avions pu constater des infractions répétées bien après la prise d'effet de cette ordonnance, aujourd'hui, aucun cas n'a été signalé et des moyens alternatifs sont utilisés. Outre le brûlage déjà pratiqué par les services communaux, il a été décidé d'acquérir un appareillage permettant de désherber à la vapeur. Cet outil est destiné à faciliter grandement le travail admirable des ouvriers communaux chargés de l'entretien des trottoirs pour qui les techniques traditionnelles sont une source de travaux pénibles étant donné les surfaces à couvrir.

En contraste, l'asbl Bruxelles Nature déplore un relâchement quasi général dans l'application et l'observance de l'ordonnance du 2 mai 1991 et constate "des pratiques d'utilisation abusives de pesticides perdurant dans les lieux publics tant au niveau régional que communal et le manque d'action de sensibilisation des particuliers qui devrait être menée par la Région" (Etat de la biodiversité à Bruxelles au printemps 2008).

Epinard d'argent : une initiative exemplaire sur le plan de l'utilisation rationnelle de l'énergie : La Sauvenière

Situé sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert Chemin Des Deux Maisons, cet ensemble de 13 immeubles et 352 appartements a fait l'objet par ses propriétaires d'une remise en question remarquable en ce qui concerne l'utilisation rationnelle de l'énergie : construite sur des bases traditionnelles, La Sauvenière fournit la preuve qu'il est possible de rentabiliser dans un délai très court (quatre ans !) un investissement important qui remplace des techniques classiques de production d'eau chaude et d'électricité. Grâce à des panneaux solaires, la cogénération et l'installation d'une chaudière à condensation, propriétaires et locataires se félicitent tous les jours de l'«audace» qu'ils ont eue. Et l'environnement sort gagnant !

Epinard de bronze : l'accessibilité à Wolubilis, clap troisième, la conformité améliorée!

Nous avons voulu mettre en évidence les aménagements pour les personnes à mobilité réduite (PMR) réalisés par la commune pour corriger les manquements aux normes bruxelloises en matière d'accessibilité (non-respect du Règlement Régional d'Urbanisme). Aujourd'hui le site est partiellement conforme grâce notamment aux 3 rampes finalement réalisées en bordure des escaliers bordant la place du Temps Libre et nous souhaitons reconnaître la bonne volonté dont a fait preuve notre nouveau bourgmestre.

Sans entrer dans la polémique, nous regrettons cependant l'attribution des "Règles d'Or" de l'urbanisme à un projet (Wolubilis) et une réalisation entachée de vices cachés et apparents qui mériterait plutôt le prix "Schieven architek"!

Déjà en 2006, Wolubilis s'était vu décerner une ortie d'or pour l'incroyable oubli des PMR et une ortie de bronze en 2007 pour le manque de réactivité de la commune.

...et le pire!

Ortie d'or : le travestissement de la réalité dans la gestion et la présentation des finances de Wolubilis

Les autorités communales se sont livrées un satisfecit bien peu mérité lors de la clôture des comptes du Wolubilis. Un article dans le Wolu-Info de juin 2008 proclamait: "un bilan plus que positif ! ". Ce zèle de communication sur les finances de Wolubilis n'a pas été jusqu'à la publication des comptes qui aurait permis aux lecteurs de se faire leur propre idée.

Après analyse détaillée des rapports de gestion par Ecolo, les conclusions sont nettes: la commune doit lourdement subsidier Wolubilis et malgré cela les pertes sont importantes et bien supérieures aux projections budgétaires.

Sur 2006 et 2007, au total c'est 4.612.604 euros (4.002.550 euros de subsides + 610.054 euros de pertes) qui auront été consacrés au "Mégalobilis" et rien n'indique que cette situation évoluera favorablement! Sur base du nombre de spectateurs déclarés, cela représente un subside de 46 euros par spectateur.

Ortie d'argent : le "Code de la participation" nouveau est arrivé!

Concocté par le bourgmestre dans sa tour d'ivoire, ce projet qui avait fait naître beaucoup d'attentes est mort-né. Le monde associatif de la commune n'a même pas été consulté pour son élaboration malgré les promesses antérieures et le texte comporte quelques perles qui éclairent sur les intentions véritables de son auteur: ainsi, "Le Collège des bourgmestre et échevins détermine la catégorie des habitants qui seront consultés à l'occasion de la concertation". Il nous reste à chercher à savoir qui sont les citoyens de 1ère catégorie, de 2ème catégorie... Une autre perle: en cas d'interpellation citoyenne au conseil communal, "Il n'y a pas de débat sur l'interpellation exposée".

Si le projet du bourgmestre comporte la création d'un médiateur communal, c'est une nouveauté pour WSL mais pas vraiment une innovation, c'est Ecolo qui réclamait sa mise en place depuis... 2001! Clairement, ce code est une bibine insipide.

Ortie de bronze : Ortie de bronze: le gaspillage de l'eau pour les arrosages et la réalisation d'un puit artésien de l'échevin de l'environnement en lieu et place d'une récupération par les toitures des bâtiments communaux

Pour ne pas consommer de l'eau de distribution (coûteuse) lorsque les citernes des serres communales sont en déficit à certains moments de l'année, le forage d'un puits artésien a été demandé par l'échevin (càd le forage d'un puit à 40m de profondeur environ, ce qui revient à prélever l'eau dans la nappe phréatique). Pourtant, pour se recharger en eau, les nappes phréatiques dépendent des eaux atmosphériques; or, l'imperméabilisation des sols toujours croissante empêche qu'une large partie de ces eaux de pluie percole à travers les sols et la recharge n'est donc jamais garantie dans le long terme.

L'alternative aurait été de récolter l'eau de pluie collectée par les 3500 mètres carré des toitures du dépôt communal. C'est très exactement ce qui a été réalisé à Anderlecht pour une surface de 4500m2 au dépôt communal. Dans le contexte d'évolution du climat, nous aurions aussi souhaité que l'échevin ne s'obstine plus à multiplier les dispositifs floraux très gourmands en arrosage mais qu'il s'attèle plutôt à mettre en place une politique réfléchie d'embellissement floral.

Contact : Bernard Ide - Porte parole des conseillers ECOLO de WSL

Av J.F.Debecker,106

Tél: 0477 899 364

bernard.ide@chello.be

Retour - Epinard et orties 2008 - Epinard et orties 2007 -

Epinard et orties 2006 - Epinard et orties 2005 - Epinards et orties 2004


com-epdor2008.htm
Mise à jour: 31/1/2009