Interpellation : Etat des lieux de l’Agenda 21 et intention du Collège - Réponses

Publié le dimanche 15 septembre 2013

En consultant les documents de l’administration en avril dernier, j’ai pu constater qu’à cette date :

  • Le travail de rédaction des fiches-actions ne progresse pas et qu’aucune fiche action complète ne m’a été présentée
  • Les dépenses relatives à chaque action ne sont pas identifiées
  • Les porteurs de projets au sein de l’administration devraient encore être formés (un séminaire allait être organisé avec le consultant Archimed)
  • A ce stade, il n’y a pas d’outil mis en place pour assurer un bilan régulier de l’avancement des projets et l’intention semble être d’acquérir un logiciel à cet effet

Je cite le rapport dont j’ai pris connaissance :

« Toutes ces raisons font que le plan d’actions de l’Agenda 21 local ne sera réellement mis en oeuvre que dans le courant de 2013 et ce, y compris les actions qui avaient été choisies en 2012 par le Collège »

Déjà en février 2012, l’IBGE recommandait à la commune de mettre la priorité sur la rédaction des fiches action des projets choisis pour 2012 plutôt que de se consacrer à une grande médiatisation...

Quelles sont, selon vous, les causes premières de ce manque de progrès significatifs et quelles sont vos intentions ?

Jean-Claude Van der Auwera

Réponses de l’Echevin G Matgen :

M. MATGEN répond qu‘en 2012, le Collège a retenu 13 actions qui sont durables et évoluent dans le temps mais ne s’est pas engagé à les finaliser dans les 3 mois. Il signale qu’au dernier trimestre, la préparation du Festival du développement durable et du forum citoyen a pris beaucoup de temps. Il ajoute que :

  • le 28 février 2013, le Collège a fixé 4 nouvelles actions pour lesquelles les fiches actions ont dû être réalisées en mars 2013 ;
  • on a appris après les vacances de Pâques que la commune avait obtenu un subside de 25.000 EUR ;
  • nous sommes en liste d’attente auprès du bureau de consultance ARCHIMEDE qui devait organiser des formations car nous ne sommes pas la seule commune à travailler avec ce bureau, mais cela devrait se mettre en place d’ici septembre.

Il fait remarquer enfin que ± 40 % des actions retenues sont lancées : par exemple, le Conseil consultatif de la Jeunesse, la Maison de l’Energie, l’acquisition de voitures électriques, l’écoquartier…

M. VAN DER AUWERA demande des informations au niveau de la communication.

M. MATGEN répond qu’il est le premier à avoir envie de communiquer mais que cela prend du temps.