Interventions Ecolo lors du Conseil Communal : (7) Proposition de noms de voiries ou lieux de la commune – Equilibre hommes-femmes

Publié le mercredi 26 février 2014

Au point (7) de l’agenda du conseil, dénomination de voirie : proposition par le Collège de 2 noms masculins (nouvelle voirie au Val d’Or et placette au bout du cours P.H. Spaak).

Intervention :

Sans remettre en question la qualité des propositions faites par le Collège, je souhaite vous faire remarquer comme cela avait été déjà discuté lors de précédentes adoptions de noms de voiries, que nous avions, il me semble, convenu que l’on veillerait aussi à honorer des femmes à parts égales.

Avec les derniers nommés, PH Spaak, C De Duve et aujourd’hui N Mandela et Paul Levy, nous avons un déficit de noms de femmes.

Je vous propose donc 3 noms de femmes Belges remarquables pour de prochaines attributions :

Anne Catherine Albertine Isala Van Diest (1842-1916)

Connue sous le nom d’Isala Van Diest, elle a été la première femme médecin de Belgique et la première femme universitaire belge. Refusée à l’entrée à L’UCL, elle s’en alla faire es études à Berne où elle a obtenu son diplôme en 1879. De retour en Belgique il faudra un arrêté royal en 1884, pour qu’elle soit autorisée à ouvrir son propre cabinet médical à Bruxelles. Féministe, elle a fondé avec Marie Popelin, la Ligue belge du droit des femmes.

(1 rue à Gand)

Marie Popelin (1846 – 1913)

Sortie de l’ULB, elle est devenue en 1888 la première femme docteur en droit du pays. La Cour d’appel lui a refusé la prestation de serment d’avocat au Barreau de Bruxelles en avançant des arguments tels que la nature de la femme et sa mission sociale. A l’époque, l’Affaire Popelin a fait grand bruit et elle marqua une étape importante dans la prise de conscience de la question féministe.

Note : Isala Van Diest et Marie Popelin figurent ensemble sur une pièce commémorative de deux euros émise à 5 millions d’exemplaires en 2011 par la Banque nationale de Belgique à l’occasion du centenaire de la Journée internationale des Femmes.

(1 rue à St Josse et à Visé)

Lucia de Brouckère : (1904-1982)

Lucia de Brouckère est la fille du socialiste Louis de Brouckère. Elle était docteur en chimie de l’ULB. Elle y fut la première femme à enseigner à la faculté de Sciences. Elle fut également présidente de la Société chimique de Belgique, du Centre universitaire du film scientifique et surtout créatrice des jeunesses scientifiques.

(1 établissement scolaire)

Pour Ecolo,

Jean-Claude Van der Auwera

Le Bourgmestre a répondu que...

L’observation à retenu l’attention du Collège. Le Collège veillera à attribuer des noms de femmes lors d’une prochaine dénomination de voiries. Merci de transmettre les noms proposés. Il serait aussi souhaitable qu’il existe un lien entre la commune et les candidates proposées.

Note : faute de temps, les recherches ont ètè rapides : le but était de prouver qu’il existait des choix possibles.