Interventions Ecolo lors du Conseil Communal : Les principales contributions d’Ecolo dans la motion "GSM" présentée au Conseil

Publié le mercredi 26 février 2014

Motion introduite par Philippe Jaquemyns (FDF) lors du Conseil Communal du 16 décembre. Elle a été reportée au Conseil de Janvier puis février... entretemps, une nouvelle Ordonnance a été votée au Parlement Bruxellois.

Les principales contributions d’Ecolo :

  • Le Conseil communal demande au gouvernement de la Région bruxelloise :
    • de proposer un calendrier de retrait des technologies anciennes (GSM & GPRS) auquel les opérateurs disposant d’une licence sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale devraient se conformer en vue du retour à la norme cumulée de 3V/m, toutes technologies confondues et tous opérateurs concernés inclus ;
    • d’exiger que Bruxelles Environnement publie sur son site internet les dépassements de la norme autorisée par opérateur constatés lors des contrôles effectués par ses services.
  • Le Conseil communal demande au Collège des bourgmestre et échevins
    • De mener une campagne d’information dans la commune en accordant une attention particulière aux établissements accueillant les personnes les plus exposées à savoir les écoles et les crèches.
    • De souscrire à un service de mesures par un organisme agréé qui effectuerait annuellement une campagne de mesures de terrain qui seraient publiée sur le site de la commune et pourraient servir de base pour des plaintes en cas de dépassement constaté ...ou dans le même sens, une proposition complémentaire :
    • De mettre à disposition des habitants de la commune un appareil permettant de mesurer les ondes électromagnétiques présentes dans l’environnement et dans leur domicile ()

Pour le groupe écolo, c’est précisément ces points qui ont un aspect pratique au niveau local. Le rôle des communes est de protéger les habitants et de les aider à effectuer des choix technologiques plus "informés" !

  • informer les enfants et leurs parents sur les dangers auxquels ils sont exposés lors de l’utilisation ou de l’exposition prolongée aux téléphones portables, à la Wifi, aux téléphones sans fil (DECT) ou aux systèmes de monitoring pour bébés (DECT)
  • promouvoir des modes d’utilisation réduisant les risques : éteindre tous les appareils en classe, utilisation d’une oreillette, privilégier les SMS aux appels...
  • informer sur les critères de choix d’un appareil portable en matière de puissance d’émission : importance de la caractéristique « DAS » (Débit d’Absorption Spécifique en W/kg) et plus grande efficacité càd une moindre émission en UMTS (3G) par rapport au GSM (2G) et GPRS (2.5G). Pour info, les gens on peur des antennes mais ignorent qu’à moins de 2m d’un appareil GSM (2G), le niveau d’émission est supérieur à 3V/m tandis qu’en UMTS (3G), il suffit de quelques cm pour rester à une valeur inférieure à 3V/m....

Pour Ecolo,

Jean-Claude Van der Auwera

Sur ces bases, les 3 conseillers du groupe Ecolo ont soutenu la motion à laquelle il a apporté sa collaboration pour la rédaction, ce qui a été publiquement reconnu par l’auteur de la motion.

C’est également à l’initiative d’Ecolo qu’un amendement budgétaire destiné à financer un système de mesure du rayonnement électromagnétique à été adopté (à intégrer dans un prochain ajustement budgétaire).

A télécharger

Motion antennes GSM final - CC février 2014
Document PDF - 136.2 ko - ouvrir document