Demande d’interpellation et Interpellation : Urbanisme, environnement et propreté publique - inaction de la commune...

Publié le jeudi 6 novembre 2014

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Par la présente, je vous demande de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal l’interpellation suivante :

Urbanisme, environnement et propreté publique : Propreté de l’espace public, inaction de la commune et responsabilité d’un Horeca riverain dans la création d’un chancre urbain

L’an dernier, le 18 novembre, je vous interpellais sur la « Rue Lola Bobesco - Entretien & nettoyage de la voirie (caniveaux & trottoirs) » A l’époque, vous m’aviez répondu « qu’on verrait ce qu’on pouvait faire et que des instructions seraient données. »

J’interrogerai le Collège sur un état de fait resté à l’identique ou pire !

  • Etes-vous aveugles devant ce qui se passe à cet endroit ?
  • Avez-vous définitivement renoncé à maintenir cette portion de notre commune dans un état de propreté correct ?
  • Le gérant de cet établissement peut-il vraiment TOUT se permettre ?
  • Seriez-vous prêts à tolérer que les commerçants et Horeca de l’av G Henri fassent de même ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses,

Pour Ecolo : Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954 jc.vander@telenet.be

Conseiller Communal ECOLO - Woluwe-Saint-Lambert

Réponse du Bourgmestre

Le gestionnaire du site, un fonctionnaire communal affecté à cela, a eu pour mission de procéder au contrôle du comportement du personnel de la société incriminée et de tenter d’identifier les auteurs. Des faits ont été constatés à deux reprises et la facture pour le curage des avaloirs a été envoyée au gestionnaire de l‘établissement. La commune refuse de procéder au nettoyage elle-même, la société a été mise en demeure d’effectuer un nettoyage à haute pression des trottoirs et, si les travaux ne sont pas réalisés dans le délai imparti, on appliquera la taxe communale pour souillure de l’espace public. En ce qui concerne l’aspect urbanistique, je rappelle que la commune a refusé le permis de régularisation, suite à quoi un recours a été introduit devant le Collège d’urbanisme. Cette procédure se révèle être anormalement longue et la commune va donc demander au Collège d’urbanisme de clore le dossier.

Quelle est la date de la mise en demeure et quel délai a été donné au gestionnaire ?

Le Bourgmestre a répondu qu’il n’avait pas cette information sous la main mais qu’il la communiquera ultérieurement.

Rue Lola Bobesco : création d’un chancre urbain

Rue Lola Bobesco : création d'un chancre urbain

Rue Lola Bobesco 2

Rue Lola Bobesco 3

Rue Lola Bobesco 4 Rue Lola Bobesco 5