Interpellation : Pelouses d’honneur au vieux cimetière de Woluwe Saint Lambert...

Publié le mardi 25 novembre 2014

Petite Intro :

Tout d’abord, je tiens à saluer ici la réaction rapide et positive par rapport à cette interpellation, qui vous est arrivée la veille du samedi de la Toussaint. Le lendemain, le1er novembre donc, j’ai pu constater que vous aviez envoyé du monde pour corriger certaines imperfections dans l’ancien cimetière. C’est super ! Merci.

Voici donc :

Le jeudi 30 octobre dernier, veille de la Toussaint, quel ne fut pas mon étonnement de constater l’état de certaines plaquettes nominatives fixées sur les pierres tombales des pelouses d’honneur de l’ancien cimetière de WSL, avenue du Dernier Repos.

Il faut savoir que sur les deux faces, de chacune des pierres tombales des pelouses d’honneur, sont fixées des plaquettes métalliques reprenant les nom, prénom, l’année de naissance et celle du décès, ainsi que le grade des soldats ou des citoyens impliqués dans la défense de notre pays et de nos libertés, lors des deux guerres 14/18 et 40/45.

Trois noms, trois histoires, trois familles sur chaque tombe.

Rien à redire aux pelouses de gazon magnifiquement entretenues ainsi qu’à l’assortiment de couleurs jaune et bordeaux des chrysanthèmes de chacune des tombes des pelouses d’honneur. Le coup d’oeil est magnifique en cette journée d’automne ensoleillée.

Mais là où le bât blesse, c’est lorsque le regard s’attarde sur les pierres tombales. On ne peut que constater la disparition de certaines plaquettes nominatives, la dégradation de plaques dont il ne reste qu’une partie ou un morceau, ou dont la couleur est effacée. Certaines plaquettes métalliques drapeau belge sont détachées et posées sur les pierres. Pour compenser l’absence du nom de leur défunt sur la tombe, certaines familles ont planté dans la terre une croix de bois avec le nom de leur ancêtre. (voir photos plus bas )

Cette année est centenaire de 14/18. Septante années se sont écoulées depuis la seconde guerre mondiale. Voir cette négligence en cette année de commémorations m’interpelle profondément. Et je ne peux que me souvenir des membres de ma famille qui sont mort, ont été fait prisonnier, ou tout simplement ont résisté lors de ces deux guerres...

Je vous posais donc la question le vendredi 31 octobre : quand allez vous envoyer du monde ?... pour faire le tour des tombes des pelouses d’honneur. Fixer les plaquettes tombées à terre, poser de nouvelles plaques quand nécessaire, remettre des noms et fixer à nouveau les drapeaux belges. Le lendemain 1er novembre, j’ai constaté qu’une des croix en bois n’était plus là... (Dois-je vous avouer que j’ai cherché la tombe en question, me suis gratté la tête, heureusement j’avais une photo pour me prouver que je n’étais pas atteinte d’un déficit de la mémoire.) Et puis j’ai compris que vous aviez envoyé du monde, car les drapeaux belges étaient remis en place, les plaques à terre pour certaines étaient recollées à leur place. Petite remise en ordre, comme un lifting, pour que le 1er novembre soit une journée de respect et de souvenirs.

Aujourd’hui, je présume que vous allez continuer le Check-up des tombes des Pelouses d’Honneur.

Voici ce que j’ai pu moi même relever :

  • Vos services ont enlevé une croix en bois, mais il en reste trois autres au bout de la même rangée de pelouse, dont une croix assez ancienne et une autre pour un enterrement tout récent.
  • Toutes les pelouses d’honneur nécessitent un contrôle quant à l’état des plaquettes nominatives. Principalement celles qui sont collées... Elles se détachent en partie, sont décolorées, sont incomplètes, par terre ou alors disparues. Pas de problème quand les plaquettes sont vissées sur la pierre. Serait-il possible de répertorier et de corriger les absences ou les mauvais états des plaquettes. De les visser plutôt que de les coller. Faire de la prévention ainsi pour anticiper l’hiver, dont les conditions de gel risquent de faire sauter certains noms qui ne tiennent plus qu’à moitié.
  • Dans une autre partie du cimetière, au fond à gauche, se trouve un "Petit Monument aux Travailleurs Déportes" avec six tombes dont les noms ont leurs lettres incrustées dans la pierre du monument, un nom a perdu toutes ses lettres. Attenantes se trouvent 4 autres tombes avec chaque fois 3 noms sur la pierre bleue, certaines des plaques se décollent.

Je pense que l’on peut vraiment redonner un coup de fraîcheur aux pierres bleues des trois (+ une) pelouses d’honneur de l’ancien cimetière de WSL. Et je ne doute vraiment pas que vous soyez d’accord avec moi.

J’ai pu apprécier la quiétude et l’intimité du recueillement que l’on peut avoir en parcourant les allées de ce mémorial du souvenir. J’espère sincèrement que le collège va revenir sur sa décision de mettre du grillage en remplacement des plaques de béton au niveau du parking du Poseidon. Une des pelouses d’honneur se situe justement à cet endroit du cimetière, ce serait dommage de changer l’atmosphère de tranquillité de ce lieu de réflexion sur la paix...

Je vous remercie pour votre attention,

Pour le groupe ECOLO,

Chantal Dransart

chantal.dransart1@telenet.be