Interpellation : Quel futur social pour "Dimension+...?

Publié le mardi 25 novembre 2014

Le projet d’épicerie sociale dans un cadre de développement durable, "Dimension+" était magnifique dans la perspective d’aide et de soutien aux habitants, nos concitoyens, en difficultés financières à WSL.

Épicerie à prix réduits pour les aliments de première nécessité, ateliers d’alimentation saine et durable, aide de la banque alimentaire et du Bureau d’Intervention et Restitution Belge (BIRB), de belles idées pro-actives, de bonnes intentions. Notre groupe Ecolo, moi même, ne pouvions qu’être satisfaits de cette superbe initiative sociale communale.

Mais voilà, mauvaise gestion du stock de l’épicerie, dates de péremption dépassées, et vivres abimés par l’eau. Gaspillage alimentaire évident, ce qui est un non sens en soi et aussi très interpellant. Alors que nous avons travaillé en groupe de travail, ici dans le cadre du conseil communal, sur le gaspillage alimentaire. Comment le réduire et/ou comment le rediriger pour atténuer -un peu- ce scandale du gaspillage des ressources de notre terre alors qu’une énorme partie des habitants de notre planète souffrent de la faim.

Était-ce de l’amateurisme, ou un manque de professionnalisme de gérer l’épicerie sociale avec un tel résultat, je ne me permets pas ici d’émettre un jugement de valeur ou de faire un procès d’intention. Je ne peux que saluer le travail accompli par les employés de Dimension+.

Ce qui compte pour moi, c’est aujourd’hui et ce qu’il adviendra de ce bel outil de "Dimension+" dont nous disposons, nous disposions pour aider nos citoyens en difficultés à WSL.

  • Ce projet sera-t-il repris en main par le CPAS ou alors sera-t-il aiguillé vers d’autres rails ?

J’ai lu dans le Wolu-info votre réponse à l’article de notre conseillère Ecolo au CPAS. Inutile de vous dire que cette réponse ne me satisfait nullement.

Cela dit en passant : assez pratique pour la majorité d’avoir accès aux textes des différents partis politiques, surtout ceux de l’opposition... assez cavalier aussi d’insérer un droit de réponse avant même la publication du magazine communal.

De plus, ce que j’y ai lu était surtout un déficit de reconnaissance des responsabilités : "c’est pas de notre faute... C’est le conditionnement inadéquat, la péremption, le manque d’intérêt des usagers...".

Dans la réponse, quelques phrases m’étonnent :

  • ces derniers mois... pourquoi ?... pas depuis le début ? -
  • La mission principale de Dimension+ ? N’est-ce pas justement la distribution des aliments ?

Mes questions sont simples :

  • Avez-vous une ou des explications pour la cause, les causes de ce fiasco ? Pourquoi ça n’a pas marché ?
  • Quelle est l’origine du problème d’humidité de certains aliments ? Le problème est-il résolu aujourd’hui ?
  • Quel est le bilan des ateliers d’alimentation saine et durable ? Fréquence et fréquentation sont elles satisfaisantes ?
  • Qu’en est-il de la campagne 2014-2015 ? Avez-vous des aliments en stock dans vos réserves et sur les rayons ?
  • Quelle est la situation à ce jour de Dimension+ ?
  • Quel est l’avenir de cette épicerie sociale ? Ou alors, avez-vous une autre option dans votre manche ?

Je vous remercie pour votre attention,

Pour le groupe ECOLO,

Chantal Dransart

chantal.dransart1@telenet.be

L’article du numéro de novembre du Wolu Info :

A propose(sic !) de l’épicerie sociale

Ces derniers mois, l’épicerie sociale de l’asbl Dimension+ s’est particulièrement relevé les manches ! Et ce n’est pas peu dire : outre sa mission principale, elle s’est engagée à distribuer en cinq mois, plus de 6 tonnes de marchandises provenant du BIRB (Bureau d’Intervention et Restitution Belge) que le CPAS avait commandées et qu’il stockait dans ses locaux.

Si pour la plupart des produits le conditionnement était correct, nous déplorons qu’au dépar du BIRB un conditionnement inadéquat de marchandises sur palettes (des pots de confiture lourds disposés sur des boites en carton de purée et de céréales) en a détérioré un certain nombre. En outre, les premières marchandises réceptionnées en février par Dimension+ se trouvaient déjà périmées en mai.

Les colis alimentaires gratuits étaient exclusivement réservés aux personnes détentrices du bon d’enlèvement délivré par le CPAS. Les premiers usagers CPAS se sont présentés à l’épicerie à partir du 31 mars. Constatant le non-intérêt des usagers pour certains produits, le CPAS a contacté d’autres personnes. Malgré cela, 255 paquets de purée de pomme de terre et 24 pots de confiture n’ont pas trouvé preneurs et ont été offerts aux restos du cœur. 171 paquets de céréales étaient périmés et n’ont pu être distribués.

Les chiffres sont éloquents : sur les 12.584 produits réceptionnés par Dimension+, le personnel en a distribué 12.134 soit 96,42%. Les denrées données aux restos du cœur représentent 2,22% et les produits périmés 1,36 %. Ceci signifie que 98,64% des produits ont atteint leur but.

Félicitations au personnel et principalement à Axel, qui s’est dépensé sans compter pour trans porter, conditionner, encoder les produits et satisfaire toutes les demandes avec bienveillance !

Epicerie sociale et bouquinerie : 110 et 104 avenue Andromède

Xavier Liénart, Président de l’asbl Dimension+

Jacqueline Destrée-Laurent, Secrétaire de l’asbl Dimension+