Intervention : investissement au stade communal - Chauffage des bulles de tennis

Publié le jeudi 18 décembre 2014

8.1. Grand hall de tennis du stade communal – Déstratificateurs – Installation – 15 000€

8.2. Grand hall de tennis du stade communal – Toiles intérieures – Fourniture et pose – 50 000€

Le Collège nous propose de faire un investissement pour économiser l’énergie en ajoutant un système de déstratification thermique (= ventilation) et une pseudo isolation sous forme de « toile » dans la grande bulle qui abrite 3 terrains de tennis .

Est-ce vraiment une bonne idée ?

Aujourd’hui la consommation annuelle de gaz pour tenter de chauffer les 3 bulles abritant 5 terrains de tennis est de 920000 KWh. C’est équivalent à la consommation de 50 logements classiques (150 KWh/m2) ou 122 logements correctement isolés (60 KWh/m2). Pour prendre une autre comparaison, c’est entre 2 et 3x la consommation de la maison communale !

Les dépenses d’énergie (gaz + électricité) sont de l’ordre de 85 000€ (env 52 000€ pour le gaz et 30 000€ pour l’électricité). Si on y ajoute les frais d’entretien pour 5 000€ et les amortissements, estimés à au moins 20 000€, le total des coûts annuel est de l’ordre de 107 200€... sans tenir compte des frais de financement.

Je vois déjà le sourire de l’Echevin qui me répondra sans doute : pas de problème, les recettes de la saison tennistique sont supérieures avec 160 000€ en 2012. Tout est bien géré !

Pourtant ce raisonnement est erroné et voici pourquoi :

  • On propose au Conseil de dépenser encore 65 000€ pour économiser...(peut-être) 11 000€ annuellement
  • Pour ceux qui ont consulté le dossier, ils y auront lu le rapport du responsable énergie : (je cite)
    • le mois le plus froid peut représenter plus du tiers de la consommation annuelle...
    • la consommation des bulles est le niveau de consommation le plus élévé du parc communal (419 KWh/m2)
    • une stratégie rentable serait de fermer les halls de tennis durant les épisodes hivernaux, critères et modalités à définir
    • la seule solution durable serait de considérer la construction d’un hangar bien isolé
  • En 2014, alors que toutes les évidences du réchauffement climatique sont là, avec le coût en progression constante des catastrophes climatiques, y compris en Belgique, à Woluwe-Saint-Lambert on brûle du gaz sans compter pour tenter de réchauffer 3 bulles de tennis même pas isolées et apporter un confort dérisoire au joueurs de tennis. C’est irresponsable !

Pour conclure, au lieu d’investir à fonds perdus une somme supplémentaire, je vous propose de prendre les mesures suivantes :

  1. arrêter de chauffer les bulles dès que la température est inférieure à 5°C
  2. limiter la température maximum dans les bulles à 8°C
  3. prévoir un projet de remplacement des bulles par une grande structure « bien isolée » et produire l’énergie destinée à l’éclairage par des panneaux photovoltaïques ! Je suis certain que la commune bénéficiera de primes pour un tel projet et se profilera en tant que pionnière !

Et d’ici là, il est impossible pour moi de suivre le Collège !

Jean-Claude Van der Auwera - Conseiller Communal ECOLO

0475 490954 jc.vander@telenet.be