Analyse partielle du budget 2015 : un regard "vert" sur la sobriété énergétique...

Publié le dimanche 8 février 2015

Cette analyse est faite sous l’angle de la sobriété énergétique, càd tout ce qui peut contribuer à réduire les coûts par des investissements « éco-responsables » : isolation, moindre consommation... et je terminerai par une tentative de découvrir le résultat des investissements dans le budget ordinaire.

Budget Extraordinaire : c’est le budget des investissements (sur le total des projets, on ne retient ici que ce qui a une incidence énergétique)

  1. Projet Schuman-Charmille 15M€ : construction de 2 écoles
  2. Château Malou 465K€ rénovation avec pour ’hypothèse un volet énergétique présent dans le projet
  3. 1 Rénovation de maison individuelle rue St Lambert 230K€ (généralement avec un volet isolation de toiture, remplacement des chassis, remplacement de chaudière et système de régulation)
  4. Gulledelle & Sequoias 170K€ : le contenu énergétique est douteux puisque la commune a refusé une modification du système de chauffage en excluant l’adoption de chaudières à condensation au Gulledelle ce qui est regrettable
  5. Achats de 4 véhicules 36k + 85K€ + 30K€ avec un choix que l’on espère se porter vers des modèles moins gourmands et moins polluants. Les montants proposés ne semblent pas comprendre de modèles électriques (3 voitures à ce jour dans la flotte communale)
  6. Stade communal : forage et installation d’un système de pompage dans la nappe phréatique 50K€ - à voir qu’elle en est la finalité...

A part le projet Schuman-Charmille qui a déjà pris du retard faute de concertation suffisante en amont avec les habitants, il n’y a pas grand-chose d’autre

Par rapport au plan PLAGE (Plan Local d’Actions pour la Gestion Energétique) on reste sur sa faim :

  • Concrètement, on ne trouve rien à propos du plan dans les documents du budget, quelques lignes dans le rapport 2013-2014 mais aucune donnée quantitative de suivi : on ne sait pas où en en est, ce qui reste à accomplir, quels résultats ont été engrangés... et pourtant il y a des résultats !
  • Pas d’actualisation du plan : le seul projet du programme d’investissement figurant dans le plan 2012-2018 est le projet Schuman – Charmille.
  • A ce rythme, les objectifs 2018 risquent de ne pas être atteints !

Budget Ordinaire : c’est le budget qui comprend les coûts de fonctionnement, les salaires...

C’est dans cette partie du budget que les économies d’énergie devraient être visibles sous forme de réduction de coûts budgétés. Bien sûr, sans les chiffres de consommation, les comparaisons sont difficiles, surtout après des hausses jusqu’à 8% en 2012 et le reflux en 2013. La bonne nouvelle c’est qu’on se retrouve aujourd’hui à un niveau proche des tarifs de 2011 et je me hasarderai donc à faire une comparaison entre les comptes de 2011 et le budget demandé pour 2015 (il s’agit donc bien d’une comparaison "à la louche" !

  1. Dépenses de gaz (743K€) : je constate que le Collège projette une réduction globale de 25% p.r.à 2011 et cela semble réaliste, sous réserve de voir les chiffres du compte 2014. J’aurais aimé en savoir plus (on vient de 934K€ en 2011 !)
  2. Dépenses d’électricité (527K€) : la réduction globale avoisine 8% ce qui montre bien que seuls des efforts modestes ont été réalisés dans ce domaine. Pourtant, avec les toits plats de nombreux bâtiments communaux, il y a un potentiel énorme de réduction des coûts en installant des panneaux solaires financés en tiers payant càd sans coût d’investissement pour la commune. Celle-ci n’en tire pas parti ! C’est incompréhensible.
  3. Les dépenses en carburant (154K€) : on peut observer que le Collège table sur une réduction de 26% par rapport à 2011. Cela dans un contexte de prix ou le coût au litre du diesel est presque inférieur à ce qu’il était en 2011. Ma comparaison vaut ce qu’elle vaut puisque je n’ai aucun chiffre sur l’évolution du charroi communal. Pourquoi faire le silence sur ce qui est une donnée qui est à l’avant plan des préoccupations d tous les gestionnaires de flottes ? Ce manque d’intérêt explique t-il le manque de dynamisme dans la gestion de la flotte qui comporte à ce jour seulement 3 véhicules électriques ?
  4. Les dépenses en eau (241K€) : le tarif de l’eau a augmenté d’environ 20% depuis 2011 et le budget prévoit 19% d’augmentation par rapport à 2011. Autant dire que la réduction de la consommation ne semble pas à l’ordre du jour. Et à propos du scandale d’une fuite au stade communal qui a coûté 100K€ à la commune, je ne peux que constater que si cette ressource précieuse était gérée dans le cadre d’un plan d’économie (cf Agenda 21), cela aurait pu être détecté bien plus tôt !

Jean-Claude Van der Auwera

Conseiller Communal ECOLO - Woluwe-Saint-Lambert