La critique du budget 2015 : notre commune est rattrapée par les graves erreurs de gestion du passé de la liste du Bourgmestre !

Publié le dimanche 8 février 2015

Le budget 2015 de notre commune est présenté avec un important retard qui s’explique sans doute par la grande difficulté que la majorité hétéroclite du Bourgmestre a éprouvée pour le boucler : la seule manière que LB a trouvée pour pouvoir maintenir les deux grandes taxes (sur les personnes physiques et l’immobilier) consiste à augmenter considérablement la dette, à diminuer spectaculairement nos fonds de réserve, à brader notre patrimoine immobilier, à augmenter toute une série de petites taxes et à sabrer dans le social.

La dette de la commune : elle va atteindre fin 2015 le niveau record de 77 millions d’euros alors qu’en 2011 elle n’était encore que de 47.5 M €.

Les fonds de réserve vont diminuer de 40 % entre fin 2014 et fin 2015 !

Patrimoine immobilier : 14, 1 millions d’euros de propriétés communales vont être vendus en 2015 pour boucher les trous.

Social : diminution du budget du CPAS de plus de 830.000 €, vente de notre magnifique centre de mer Joli-Bois qui accueillait les classes de mer et accueillait les séniors à des tarifs sociaux et démocratiques.

Ce football panique trouve ses racines dans les graves erreurs de gestions que nous dénonçons depuis de nombreuses années. En voici quelques unes :

  • Nomination d’un nouvel échevin pas nécessaire (80.000€ par an)
  • Dépenses de carburant des membres du Collège (15 à 20.000 € par an)
  • Subsides à une asbl d’aide à la périphérie (165.000 € par an)
  • Contrat extrêmement avantageux pour les locataires de surfaces commerciales appartenant à la commune
  • Achat d’un nouveau véhicule pour les Bourgmestre et échevins (40.000 € en 2014)
  • Facture de 100.000 € pour avoir décelé trop tard une fuite d’eau en 2014
  • Coût de Wolubilis (23 millions d’euros en 2005 sans demander de subsides)
  • Projet d’extension non réalisée de la maison communale : 1 million €
  • Enfin, ne pas avoir désigné d’Echevin néerlandophone entre 2006 et 2012 pour des raisons idéologiques a privé la commune d’une recette de plus de 3 millions d’euros

Bernard Ide

Conseiller Communal ECOLO - Woluwe-Saint-Lambert