Demande d’interpellation : Tribulations d’un Compost

Publié le lundi 9 mars 2015

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Merci de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain conseil communal le point suivant :

Tribulations d’un Compost

D’octobre 2011 à janvier 2015, c’est la durée de la saga du compost des habitants du quartier Aquilon. Ou comment les promesses ne sont pas tenues, mais surtout comment de l’argent public est dépensé en pure perte par les instances communales.

Petit historique des faits :

Octobre 2011, projet des habitants du quartier Aquilon pour organiser un compost privé. Accord de la commune pour une contribution aux frais.

Juillet 2014, Après des péripéties variées, dont je vous épargnerai ici le déroulement, installation du compost par des professionnels, mise en place de la dalle, des bacs de compost et du grillage.

A ce moment contestation des riverains voisins. Après une réunion assez enflammée avec les différentes parties concernées, l’écoute et le score du match sont en faveur de ceux qui crient et tempêtent.

Janvier 2015, décision communale de suppression du compost collectif de l’Aquilon. Un autre compost, et de quartier celui-là, sera donc installé sur l’espace vert jouxtant le boulevard de la Woluwe. Très éloigné de l’endroit initial.

Presque trois ans et demi pour finalement jeter aux orties un compost collectif... c’est de l’humour... car l’ortie est l’amie du compost.

Les questions que je me pose :

  • Quel est le coût, à charge de la commune, de l’installation du compost rue de l’Aquilon ?
  • Pourra-t-on récupérer tout ou en partie le matériel installé en juillet 2014 ?
  • Pourquoi avoir capitulé devant une opposition somme toute individuelle alors que la décision résultait d’un travail participatif et collectif pris à la suite de nombreuses discussions ?
  • La décision et la justification communales ont-elles été communiquées par un courrier aux habitants découragés ?
  • Pourquoi un compost collectif deviendra-t-il finalement un compost de quartier ?
  • Pourquoi envisager un compost de quartier à un endroit si inconfortablement éloigné des habitations des demandeurs ?
  • Avez-vous envisagé éventuellement un autre endroit des environs pour le dit compost ?

Monsieur le Bourgmestre : le groupe Ecolo est très déçu de ce qui apparaît comme un manque de courage, mais peut-être allez-vous nous démontrer le contraire ?

Je vous remercie de votre attention,

Pour le groupe ECOLO :

Chantal Dransart

chantal.dransart1@telenet.be