Intervention : à propos du marché de stock pour des plantations à travers la commune

Publié le dimanche 29 novembre 2015

En Belgique, les plantes invasives figurent dans un système d’information appelé Harmonia (http://ias.biodiversity.be), géré par la Plate-forme belge pour la biodiversité qui est responsable de l’évaluation des espèces. Ce système compte actuellement une soixantaine de plantes invasives. L’évaluation et la classification des espèces sont réalisées par différents scientifiques en utilisant un protocole standardisé (le protocole ISEIA). Sur base de cette liste, un Code de conduite a été développé en concertation avec le secteur ornemental. Ces 60 espèces y sont regroupées dans une liste de consensus (Annexe I) et une liste de communication (Annexe II). La ‘liste de consensus’ comprend les espèces (28 + cultivars) dont le retrait du commerce et/ou des plantations a été approuvé à l’unanimité par les représentants des principales fédérations et associations du secteur ornemental.

Dans le marché de la commune je n’ai fort heureusement pas trouvé d’espèces appartenant à la liste de consensus, par contre, 10 espèces (14 références) de la liste de communication "à éviter" sont reprises dans l’appel d’offre de la commune !

  • Acer negundo
  • Amelanchier lamarckii
  • Buddleia davidii
  • Eleagnus angustifolia
  • Mahonia aquifolium
  • Parthenocissus quinquefolia
  • Prunus laurocerassus
  • Rhododendron ponticum
  • Rhus typhina
  • Robinia pseudoaccacia

Je m’étonne de ce fait alors que vous avez pu mesurer l’impact de la prolifération devenue incontrôlable de la rénouée du japon (fallopia japonica) en divers points de la commune. Cette politique d’utiliser des espèces exotiques et invasives de surcroit pour les plantations communales est aujourd’hui dépassée. Vous nous proposez une liste de 490 espèces alors que l’échevin de l’environnement a mis en avant sa volonté de privilégier les espèces indigènes.

Je demande donc au Collège d’amender sa liste AVANT de faire parvenir cet appel d’offres aux soumissionaires choisi !

Je vous remercie,

Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

Remarque :

Certaines formes des plantes (cultivars, variétés, hybrides) reprises dans la liste de communication peuvent devenir invasives dans certains milieux naturels ou dans des conditions spécifiques, y compris parfois dans les parcs et jardins. Il faut les utiliser avec prudence et, surtout, éviter de les planter à proximité des habitats vulnérables où elles pourraient devenir invasives. Des plantes alternatives devraient être utilisées en remplacement.

Réponse du Collège :

C’est une "ancienne" liste qui n’a pas été mise à jour. Elle sera corrigée sur base de la liste des plantes que j’ai donnée au Secrétaire communal.