Intervention sur le Budget 2016

Publié le samedi 6 février 2016

Vous nous présentez ce soir un budget dans la ligne de ce que nous avons vu dans le passé. Vous avez fait vos choix et ceux-ci prolongent les décisions, bonnes ou mauvaises du passé. Vous vous voulez prudents et vous souhaitez ne pas impacter le « pouvoir d’achat des habitants ».

Ce qui nous différencie c’est que vous maintenez certains types de dépenses avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord.

  • Vous rabotez les subsides des asbl qui font un travail admirable pour la population mais vous ne concevez pas une seconde de remettre en question la fourniture de carburant aux membres du Collège ni les actions à visées politiques dans la périphérie
  • Vous publiez un journal communal dont le coût dépasse de loin ce qui se fait dans d’autres communes
  • Vous décidez de vous défaire d’une partie du patrimoine de la commune et nous pouvons vous suivre sur des projets comme la construction d’écoles mais pas sur tout (vente de logements...)

Dans le domaine social, alors que les besoins augmentent, les contraintes imposées au CPAS sont telles que des licenciements sont décidés dans son cadre. Vous invoquez la solidarité internationale mais la commune et son CPAS n’ont pas encore accueilli de nouveaux réfugiés (càd au-delà de la capacité actuelle) et les places qui seront libérées le seront au détriment des personnes qui sont en liste d’attente pour des logements sociaux depuis fort longtemps. La solidarité serait de créer de vraies places supplémentaires. Tout est affaire de choix politiques : sortir du conservatisme et oser bousculer les habitudes.

Très brièvement, quelques remarques sur l’ordinaire :

Tout de même, -21% sur les subsides aux ménages qui passent de 230.000€ à 182.000€ avec la plus grosse diminution du côté du budget Logement et Aménagement du Territoire -40% (67.500€ à 39.500€). La râpe à fromage a fonctionné mais pas partout de la même façon.

Vous annonciez une prime verte pour les façades et les toitures mais pas de trace dans le budget.

Je n’ai pas non plus retrouvé la réinstallation de la prime TV aux Omnio (adoptée par le Conseil communal en 1998 à l’initiative d’Ecolo) et dont nous allons voter la reprise* lors de ce Conseil.

Je note que le service Infocom va aussi devoir se serrer la ceinture : les prestations techniques de tiers (il doit y avoir le Wolu Info là-dedans) passent de 320.000€ à 271.000€ mais j’en suis réduit aux devinettes, peut-être le Wolu Info deviendra-t-il bilingue dans la même édition, sait-on jamais...

A l’extraordinaire :

Bien entendu, un certain nombre de projets sont nécessaires et bienvenus pour la population, il y a tout de même pas mal de projets qui sont des répétitions de projets qui ne se concrétisent pas.

  • Vous annoncez dans la Note de Politique Générale de la création « en 2016 une ferme urbaine pédagogique sera aménagée rue Th Decuyper, à côté des potagers existants » —> qu’en est-il ? Je n’en vois pas de trace dans les investissements. J’en profite pour vous suggérer de la déplacer et de plutôt jeter votre regard sur la « Ferme aux oies » qui est beaucoup mieux située, en liaison immédiate avec le parc de Roodebeek et l’école Princesse Paola et qui, avec le Hôme St-Lambert(CPAS) et l’Hôpital gériatrique, permettrait une merveilleuse articulation multigénérationnelle ! Cela offrirait un espace de bien meilleure qualité à notre animalerie dont les animaux sont trop à l’étroit.
  • Rénovation des parcs : vous annoncez la rénovation des parcs de Roodebeek, des Sources, St-Lambert & Malou pour 268.500€. C’est à mon avis bien insuffisant pour tout faire quand on voit ce qu’il en est des berges du parc des Sources et de son état général. Faut-il se réjouir du nème report de la rénovation du parc St Lambert suite à l’attente des travaux du tram 94 ?
  • J’en profite pour soulever la question de l’entretien régulier des parcs qui n’est pas assuré correctement par le service des jardins. Au parc de Roodebeek, on a dépensé 350.000€ sur 3 phases il y a une 15 d’années... et depuis on laisse aller. Pourquoi ?
  • Vous avez le projet de créer un nouveau parc aux Iles d’or, c’est une bonne idée mais je n’ai pas trouvé trace d’un budget pour le rachat du terrain à Bpost. Vous avez-bien une petite idée sur la valeur budgétaire de ce terrain non constructible ?
  • Dans votre intention d’atteindre les objectifs PLAGE** d’ici 2018, le rythme actuel des investissements ne suffira pas. OK pour commencer le Poséidon (675.000€) mais cela ne couvre que l’isolation des toitures... mais il était temps !
  • Par contre, quand on voit la dépense énergétique de la grande bulle de tennis au stade, je m’interroge sur une nouvelle dépense de 95.000€, à fonds perdus dans ce gouffre énergétique : quand allez-vous lancer une étude de faisabilité pour remplacer cette infrastructure obsolète par une solution moderne et économique ?

Ce que je n’ai pas trouvé dans votre plan d’investissement :

  • Plan Lumière : en décembre, vous nous avez dit que la maison communale verrait son éclairage complètement refait en 2016 selon les prescriptions du Plan Lumière. L’estimation du Plan est de 90.000€ + 120.000€ pour la place du Tomberg. Qu’en est-il ?
  • Oui vous avez avancé sur le plan des économies d’énergie pour l’isolation et le chauffage mais pour l’éclairage et les économies d’électricité, le seul projet cité concerne la bulle de tennis. Pour d’autres sites, pas de plan. Je ne trouve pas non plus de projet photovoltaïque, rien ! Pourtant le potentiel est là !
  • Je terminerai par le Plan de lutte contre les inondations ou plutôt son absence : vous misez tout sur le projet de l’Etang Rond mais c’est risqué : la commune ne maîtrise pas les décisions et si cela ne se concrétise pas, nous resterons exposés aux aléas des orages. Le bassin d’orage régional ne se fera probablement pas : on reconstruira plutôt les tunnels du centre-ville ! Comme le petit exemple de l’école provisoire rue Neerveld l’a montré avec ma proposition d’utiliser une noue existante, l’IBGE a confirmé l’intérêt des mesures locales visant à retenir l’eau de ruissellement à la source. Vous ne proposez pas l’ombre d’un investissement dans ce domaine, les services techniques n’ont pas le réflexe et les architectes des grands projets sont parfois fort négligents pour ne pas dire incompétents sur ce plan comme on a pu en juger sur les projets Brel, Octobre et dernièrement sur la « Ferme aux oies ». Il faut absolument développer une doctrine communale de prévention proactive avec des mesures concrètes, peu coûteuses qui peuvent être prises demain : je pense par exemple à l’obligation d’entretien des bassins d’orages privés. Immanquablement, nous serons rattrapés par les phénomènes d’inondations violentes et certains habitants en seront les victimes. J’espère que cela se limitera à des dommages matériels !

Voilà, j’en terminerai ici, merci de m’avoir écouté

* Reprise de la prime VIPO/Omnio : prime annuelle de 70€ adoptée par le Conseil communal en 1998 à l’initiative d’Ecolo au bénéfice des VIPO, maintenant OMNIO, sur l’abonnement à Wolu TV. Avec la fin de Wolu TV, le risque était de perdre cette prime. En décembre, Ecolo avait insisté sur la réactualisation de cette prime (au prix de critiques acerbes de la majorité sur le manque de "compétence sur le budget"... voir Wolu Info de décembre)

** PLAGE : Programme Local d’Action de Gestion de l’Energie ». Il s’agit les communes à mettre en place une politique URE et à se réapproprier la question énergétique, plus souvent « subie » que réellement « gérée ». A WSL, le focus porte sur l’isolation et la modernisation/optimisation des systèmes de chauffage et leur pilotage. Pas d’initiatives significatives portant sur la production et l’économie d’énergie électrique.

Pour Ecolo : Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

jc.vander@telenet.be