Interpellation : Fourniture de repas pour les écoles communales et les plaines de jeux : pour un Cahier des charges ambitieux !

Publié le dimanche 15 janvier 2017

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Par la présente, je vous demande de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal l’interpellation suivante :

Fourniture de repas pour les écoles communales et les plaines de jeux : pour un Cahier des charges ambitieux !

En matière de santé et d’alimentation, deux problèmes majeurs sont aujourd’hui reconnus et les jeunes générations y sont les plus vulnérables : les excès de graisses néfastes, générateurs d’obésité, et la présence inquiétante de pesticides. Selon un rapport de l’EFSA (European Food Safety Authority) en 2013, plus de 45% des aliments testés contenaient des résidus de pesticides dont 2,6% au delà des limites légales. En outre, 27% des échantillons contenaient des résidus multiples.

A Woluwe-Saint-Lambert, sous l’impulsion de l’échevine Monique Louis, ces préoccupations ont abouti à donner à notre commune le statut de commune pilote avec l’introduction de la liaison froide, du potage à 10h et enfin du jour sans viande... Pourtant, j’ai fait le constat que nous ne sommes plus à la pointe, même si nous faisons mieux que d’autres communes rétrogrades !

Un nouveau cahier des charges est en préparation. Bien entendu, nous attendons qu’il soit strict sur le respect des normes de santé publique, la qualité et les aspects diététiques. Il devra privilégier le choix de fruits et légumes de saison, la pêche durable, viser la réduction des portions de viande et instaurer un menu végétarien alternatif. En outre, nous attendons qu’il soit clair sur le refus des OGM et de l’huile de palme ou de coprah, qu’il encourage le commerce équitable nord-sud mais aussi nord-nord, le bien-être animal et les bonnes conditions de travail sur toute la chaîne, Nous souhaitons aussi qu’il promeuve un approvisionnement de proximité et la lutte contre les gaspillages.

En complément, vous n’ignorez pas que Bruxelles-Environnement a introduit en 2015 le concept Good Food pour aller vers un système alimentaire plus durable en Région de Bruxelles-Capitale. B-E propose une labelisation des cantines. Ce label consacre la transition vers une alimentation savoureuse, saine et variée, exempte de gaspillage, produite localement et dans le respect de l’environnement ! Je ne peux que recommander au Collège de faire sienne de telles ambitions pour nos cantines en incluant les exigences de ce label dans les clauses techniques du cahier des charges.

Vous l’avez compris, le groupe Ecolo appelle de ses voeux une politique résolument engagée vers une alimentation plus durable, s’appuyant sur les connaissances scientifiques actuelles. Aujourd’hui, à Bruxelles et en Belgique, nous avons la chance de pouvoir faire appel à une agriculture labellisée qui offre des garanties reposant sur un cahier des charges de production strict et un processus d’audit indépendant. Dans son cahier des charges type, la FWB recommandait en 2012 un % total de bio de 15% la 1ère année, 20% la suivante et 25% la 3ème. En 2017, un niveau minimum de bio de 30%, certifié, est réaliste, atteignable et ce pour un coût maîtrisé. Pour information, fin 2016, W-Boitsfort en est à 25% de bio au total.

Mes questions au collège :

  1. Sur quelle modèle sera établi le cahier des charges actuellement en cours de rédaction ?
  2. Quels objectifs/exigences de bio total avez-vous l’intention d’inclure dans les clauses techniques particulières ?
  3. Confirmez-vous votre intention d’inclure la labelisation Good Food dans les objectifs de durabilité de nos cantines et pour quel niveau (1, 2 ou 3 fourchettes) ? Si oui, cela figurera-t-il dans les clauses particulières du cahier des charges ?
  4. Quel est votre calendrier et quand le Conseil communal sera-t-il invité à se prononcer ?

Je vous remercie d’avance pour les réponses qui seront, je l’espère, apportées à mes interrogations,

Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

jc.vanderauwera@gmail.com

Exemples de villes qui ont fait le choix d’un niveau de bio très important :

Tableau exemples bio