Interpellation : Suivi - Critères de sélection pour le poste de Directeur technique à pourvoir

Publié le dimanche 15 janvier 2017

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert.

Par la présente, je vous demande de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal l’interpellation suivante :

Interpellation de suivi - Critères de sélection pour le poste de Directeur technique à pourvoir

En janvier 2016, j’ai interpellé le Collège à propos du départ prévisible du Directeur Technique*.

* Interpellation de janvier 2016

Dans sa réponse, le bourgmestre m’avait indiqué qu’il partageait mes préoccupations. Il ne pouvait alors donner d’indication de date mais confirmait que (je cite) l’importance de ce département est lourde à porter pour une seule personne, raison pour laquelle une réflexion était en cours sur sa restructuration. Il confirmait également que, quelle que soit la structure, l’engagement d’un ingénieur (civil) s’imposait.

Nous voici 1 an plus tard, la date du départ du Directeur Technique se rapproche inexorablement et je m’interroge sur les progrès réalisés dans ce domaine.

  • Avez-vous déterminé les choix organisationnels ?
  • Avez-vous déterminé les critères et la procédure de sélection ?
  • Prévoyez-vous une période transitoire nécessaire à la mise au courant du candidat retenu, sachant que celui-ci sera peut-être pas disponible immédiatement (durée de préavis...)

Merci de nous éclairer sur ces questions et le planning que vous avez, je n’en doute pas, établi.

Je vous remercie d’avance pour vos réponses,

Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

jc.vanderauwera@gmail.com

Réponse du bourgmestre

Un fait nouveau est apparu : en raison du vide juridique qui existe dans la loi communale, il n’y a plus d’âge limite pour partir à la retraite et, de ce fait, le directeur technique a fait part de son souhait de poursuivre l’exercice de ses fonctions à tout le moins jusqu’à la fin de l’année 2018.

Il fait remarquer que cela n’empêche pas le Collège de réfléchir à son remplacement mais que, fin 2018 correspondant à la fin de la mandature communale, il estime qu’il ne serait pas correct de lier le prochain Collège.

Il ajoute que l’on a décidé en Collège qu’il n’y avait pas de certitude juridique permettant de fixer, par simple décision du Collège, un âge limite pour travailler à l’administration, même s’il estime, à titre personnel, qu’il y a un âge auquel il faut passer le flambeau pour laisser la place aux plus jeunes.

Il annonce que l’on va donc interroger les autorités supérieures et qu’il posera lui-même la question au Parlement.