interpellation-proposition - Bassins d’orage privatifs - Pour l’inspection de 10 bassins à titre expérimental

Publié le mercredi 15 février 2017

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert.

Voici une demande d’interpellation-proposition que nous souhaitons soumettre au Collège pour le conseil du 20 février :

Bassins d’orage privatifs - Pour l’inspection de 10 bassins à titre expérimental

Elle émane de 3 conseillers conjointement : Delphine De Valkeneer, Michel Lemaire et moi-même

A Woluwe-Saint-Lambert, le règlement sur les Batisses impose depuis le 29/08/88 un « réservoir d’orage » pour les nouvelles constructions dont la surface imperméable est de plus de 300m2. La contenance est d’au moins 16,2 litres par m2 de surface imperméable. L’écoulement, hormis le trop-plein, présente un diamètre de 0,05m. En Région Bruxelles-Capitale, le RRU impose depuis près de 10 ans la pose d’une citerne dans le cas d’une nouvelle construction, afin notamment d’éviter une surcharge du réseau d’égouts. Cette citerne a les dimensions minimales de 33 litres par m2 de surface de toitures en projection horizontale.

Malheureusement, ni le RB de WSL, ni le RRU ne spécifient les conditions pratiques de mise en oeuvre de ces infrastructures.

Il en résulte que dans notre commune, il existe une capacité de stockage très importante mais dont nous ignorons tout de l’état. Or il serait utile d’en savoir plus sur le potentiel que ces installations pourraient offrir pour contribuer plus efficacement à la lutte contre les inondations lors de violents orages. Soit elles sont opérationnelles et ne nécessitent aucun entretien, soit il y a lieu de prévoir des modalités d’entretien.

⇒ Notre proposition vise à prévoir un petit nombre de visites de contrôle de bâtiments soumis à l’obligation de prévoir un bassin d’orage lors de l’attribution de permis d’urbanisme pour vérifier la présence effective de bassins tampons, leur accessibilité pour entretien, leur capacité réelle, leur état général, la présence de boues et le colmatage éventuel.

En fonction du retour d’expérience de ces inspections, l’opportunité de la mise en place d’une règlementation communale d’obligation d’entretien périodique sera envisagée.

Jean-Claude Van der Auwera

Delphine De Valkeneer

Michel Lemaire

Nous vous remercions d’avance pour vos réponses,

Pour Ecolo : Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

jc.vanderauwera@gmail.com