Demande d’interpellation : Potagers communaux, état de la question

Publié le mardi 18 avril 2017

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert.

Par la présente, je vous demande de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal l’interpellation suivante :

Potagers communaux, état de la question

En 2013, je suis intervenu à 2 reprises sur les potagers communaux et leur gestion. A la suite de cela, des actions de mise à jour des contrats et du règlement ont été prises par l’échevine des propriétés communales et l’échevin de l’environnement a récupéré certains aspects de la gestion. Quelques parcelles ont été divisées. Pourtant, plus de 3 ans après et au vu de la situation sur le terrain, je crains que cela n’ait pas été suffisant. Par observation, on peut constater que si une parcelle est en friche à cette période de l’année, c’est qu’elle ne sera vraisemblablement pas cultivée durant la saison.

  1. On trouve toujours de très (trop) grandes parcelles utilisées partiellement ou pire, "confiées à des tiers", ce qui n’est pas autorisé par votre règlement ("Le preneur s’engage à cultiver lui-même sa parcelle biologique..."). J’avais signalé ce fait, or j’ai appris que cette pratique persistait ! Pourquoi le service ferme - t-il les yeux ? Cultiver une parcelle de plus de 50m² exige disponibilité et force physique, à plus forte raison une parcelle de plus de 100m². L’âge et le manque de temps sont des obstacles majeurs !
  2. Rue de la Station, après plus de 3 ans de tergiversations, la grande parcelle "bidonville" (n°1 : >300m²) a finalement été libérée et les déchets enlevés partiellement par les services communaux il y a plusieurs mois. La sub-division n’a été réalisée par piquetage que tout récemment (càd trop tard). Avec les déchets qui subsistent, les parcelles délimitées ne sont pas prêtes d’être mise en culture alors que la saison a débuté. Qu’en est-il de leur attribution ?
  3. A Hof Ten Berg, 2 parcelles résultant d’une division récente (n°2 a+b : 70+70m²) sont en attente d’attribution mais les services communaux ont élagué un arbre il y a quelques temps et... les branchages laissés sur place encombrent toujours les parcelles. Qu’attend-t-on pour dégager cela et attribuer les parcelles ?
  4. Sur les 3 sites (Hof Ten Berg, rue de la Station et Parc des Sources), des parcelles sont visiblement en friche. Quelles parcelles sont actuellement inoccupées et combien de parcelles attribuées sont actuellement non-cultivées ? Quelles actions ont été prises ?
  5. A Hof Ten Berg, un projet de "ferme urbaine" a vu le jour mais les potagistes n’ont plus accès à la remise qui servait à ranger leurs outils. Les potagistes évoquent une remise à construire. Qu’en est-il et qu’attendez-vous ? Pourquoi ne pas simplement laisser l’accès à la remise existante ?
  6. A Hof Ten Berg, j’ai constaté qu’il existait toujours une parcelle "privatisée" par une grille et un cadenas (n°14 : 149m²), abritée derrière une haute et large haie. J’avais signalé cela en 2013. Pourquoi cette "privatisation", qu’abrite cette parcelle et que peut-on bien cultiver à l’ombre d’une telle haie ?
  7. Quel est l’inventaire des lieux où des potagers communaux sont disponibles ? En 2013, j’avais été informé de l’existence de 3 sites de potagers communaux. Or, à l’occasion de la vente du terrain communal chaussée de Roodebeek 350, j’ai réalisé que ce terrain communal de plus de 10 ares était occupé par un potagiste qui y cultivait plus de 300m² (équivalent de 6 parcelles). Pourquoi ce terrain ne figurait-il pas dans l’inventaire qui m’avait été communiqué ? Quels autres sites fantômes de cette sorte existent aujourd’hui dans la commune et bénéficient-ils d’une absence de règles ?
  8. Où en est la liste d’attente ?
    - Combien de demandeurs sont actuellement en attente ?
    - Combien d’attributions en 2014, 2015, 2016 ?
    - Combien de demandes sont arrivées dans les services durant ces années ?

Je vous remercie d’avance pour les réponses que vous voudrez bien apporter à mes questions.

Jean-Claude Van der Auwera

0475 490954

jc.vanderauwera@gmail.com